Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 12 03Article 477382

General News of Tuesday, 3 December 2019

Source: 237actu.com

Interview de Kamto: Grégoire Owona s’attaque à Equinoxe Tv

Maurice Kamto était dimanche passé sur Equinoxe Tv dans l'émission « La Vérité en Face » Maurice Kamto était dimanche passé sur Equinoxe Tv dans l'émission « La Vérité en Face »

Maurice Kamto était dimanche passé sur Equinoxe Tv, dans le cadre de « La Vérité en Face ». Une grande première pour l’opposant depuis sa sortie de prison. Une émission qui a fait bouillonner la chaumière sociopolitique.
Pour les caciques du régime, c’était une interview commandée par Kamto lui-même pour peindre son image aux yeux de l’opinion.

Le ministre Grégoire Owona, non moins secrétaire général adjoint du comité central du parti au pouvoir, le RDPC, pense que Maurice Kamto, auteur du boycott du double scrutin de février prochain, et le média privé basé à Douala, ont fabriqué une émission pour offrir aux téléspectateurs.

« Dimanche soir sur Equinoxe TV, c’était la Vérité en face ou le Kilav? Le professeur a bien lavé mais ce n’est pas encore propre… il faut continuer le Kilav (ndlr, questions orientées pour polir l’image de Maurice Kamto auprès de l’opinion là)», a commenté le membre du gouvernement.

Selon le directeur de publication du journal La Nouvelle, Maurice Kamto depuis sa sortie de prison le 5 octobre dernier, a fait tout pour décliner les sollicitations des médias nationaux. La dernière victime, explique, Jacques Blaise Mvié, est la radio télévision Siantou ( RTS ) basée à Yaoundé, qui malgré ses multiples relances, n’a pas pu accueillir l’opposant dans ses locaux.

A en coire ce journal, parution de ce lundi 2 decembre , Maurice Kamto a ténu une réunion secrète à l’Ouest le 07 octobre dernier en présence des pontes du régimes originaire de cette région.

Ce journal parle de la résidence du Pr Luc Sindjoun conseillé spécial à la présidence de la république, et avec Jean Nkuete secrétaire général du RDPC, Emmanuel Nganou Djoumessi ministre des travaux publics, sylvestre Ngouinchingue sénateur, ou encore Claude le parisien.

Toujours selon le journal, Maurice Kamto a demandé un milliard de FCFA pour boycotter l’élection municipale et législative du 09 février 2020 au Cameroun, avec en cerise le poste de vice premier ministre au prochain remaniement ministériel.