Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 03Article 524731

General News of Friday, 3 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Interview de Bibou Nissack sur RFI: Fame Ndongo contre attaque violemment


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Secrétaire à la communication du RDPC Jacques Fame a répondu à la sortie du MRC sur RFI ce matin. Jacques Fame Ndongo accuse notamment le parti de Maurice Kamto de faire de "la politique fiction".


Moins de 12 heures, c'est ce qu'il aura fallu au RDPC pour répondre aux attaques lancées par Bibou Nissack sur les ondes de la RFI ce 03 juillet. Sur twitter, Jacques Fame Ndongo, Ministre de l'enseignement supérieur et par ailleurs Secrétaire à la communication du parti présidentiel a rejeté l'idée de la mise en place d'une sucession de gré à gré à la tête du Cameroun, une méthode anti constitutionnelle selon lui."Le gré à gré politique est un barbarisme juridique qui ne figure pas dans la Constitution" twitte le Minsup.

Comme sur les ondes de la RFI il y'a une semaine, Fame Ndongo dans son twitte a confirmé la volonté de Paul Biya de donner la voix au peuple Camerounais pour lui choisir un successeur. Le ministre n'a pas hésité à tacler Olivier Bibou Nissack qui, estimant réel le projet d'une sucession de gré à gré, affirme que son parti, le MRC prend "acte de ce recul du régime". "Légaliste, le Président Paul BIYA n’a jamais envisagé de faire fi de la souveraineté du peuple. Son régime non plus. Quand le MRC «prend acte du recul du régime»,il persiste dans sa logique de la politique fiction", tacle Fame Ndongo.



Il y'a déjà une semaine, le Minsup avait tordu le coup aux rumeurs qui faisaient état de l' existence au sein du régime d'un projet de sucession de gré à gré à Paul Biya, 87 ans et qui est à son 8e mandat à la tête du Cameroun. Le démenti de Jacques Fame Ndongo n'a pas du tout rassuré le MRC, principal parti d'opposition.

Contacté par la RFI ce 03 juillet, le porte-parole du président du MRC, Olivier Bibou Nissack a dévoilé ses doutes sur la sincérité de ce démenti du régime et appelé le peuple camerounais à suivre l'appel à la mobilisation lancé par Maurice Kamto. "Nous disons que l’appel à la mobilisation, lancé par le président élu, en dehors de toute fraude électorale, Maurice Kamto, demeure pour autant d’actualité".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter