Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 22Article 609457

Actualités of Thursday, 22 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Interdiction de la manifestation du MRC: Franklin Nyamsi dénonce le silence de Vision4

Franklin Nyamsi dénonce le silence de Vision4 Franklin Nyamsi dénonce le silence de Vision4

•La manifestation qu'organise le MRC le 25 juillet prochain a été interdite.

•Il s'agit d'une nième interdiction des manifestations de ce parti politique.

•Ces interdictions suscitent l'indignation du prof Nyamsi qui s'en prend au régime et aux télévisions dites panafricaines du pays.


Dans une publication suite à l'interdiction de la manifestation du MRC, l'universitaire camerounais vivant en France dénonce un arrêté arbitraire de trop produit par le régime Biya qui agit par le truchement de ses préfets et sous-préfets aux ordres.

'Je viens de lire un arrêté arbitraire de trop produit par un sous-préfaillon du régime Biya au Cameroun, interdisant formellement une manifestation publique que le MRC, principale formation de l'opposition politique camerounaise, voulait tenir en faveur de la promotion de la paix dans mon pays natal. Cet obstacle ostentatoire et violent à l'expression des libertés politiques au Cameroun est d'autant plus flagrant que le même régime Biya finance des chaînes de propagandes TV pour dénoncer l'impérialisme néocolonial français en Afrique', écrit Franklin Nyamsi dans un communiqué consulté par la rédaction de CamerounWeb.

'Que disent dès lors Afrique Media et Vision 4, lorsque le régime Biya prive les Camerounais de liberté, exactement comme la puissance néocoloniale française entrave l'émancipation des peuples d'Afrique dite "francophone"?
Vous noterez l'extraordinaire silence-radar des soi-disant médias anticolonialistes et panafricanistes autoproclamés quand un régime africain qui les finance se comporte exactement comme le colon envers ses propres populations. On peut donc parfaitement pérorer contre la France néocoloniale, tout en couvrant les arrières infects d'un régime camerounais Ahidjo-Biya imposé il y a plus de 60 ans aux Camerounais par la même France néocoloniale', ajoute l'universitaire dans son communiqué.

Prévue ce 25 juillet à Yaoundé, la grande manifestation du parti de Maurice Kamto n'aura donc plus lieu.

Les raisons évoquées par le Sous-préfet pour justifier sa décision sont tout d'abord le risque de trouble grave à l'ordre public et ensuite le risque de la propagation du Covid-19.

Nyanji Mgbatou Harouna a appelé les Commissaires de sécurité publique, le Commissaire spécial de Yaoundé 1er, le Commandant de la brigade de Gendarmerie de Nlongkak et le chef de poste de gendarmerie de Bastos à veiller à l'exécution de sa décision.

Rejoignez notre newsletter!