Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 21Article 557308

General News of Saturday, 21 November 2020

Source: Actu Cameroun

Interdiction de 10 Millions de Nordistes : un jeune nordiste défie Atanga Nji

Le militant du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale Hamma Toukour Gandhi dénonce l’interdiction du Mouvement 10 Millions de Nordistes, prise par le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji.

Même si on attend toujours la réaction officielle de Guibaï Gatama, après l’interdiction du Mouvement 10 Millions de Nordistes dont il est le coordonnateur, on a depuis avant-hier, de nombreuses sorties des camerounais ressortissants de la zone septentrionale. Dans une publication faite sur sa page Facebook, l’un de ces ressortissants, militant au Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) Hamma Toukour Gandhi affirme que la jeunesse du Nord ne se laissera plus faire même si elle n’a pas des élites pouvant prendre sa défense.

«Soutien total au mouvement 10 millions de nordistes et au frère Guibai, face à la répression du gouvernement. L’équilibre régional est régi par des textes et tant qu’ils n’ont pas été modifiés le ministère de la fonction publique doit les respecter. La question est simple est ce que les quotas ont été respectés pour la partie septentrionale du pays lors du dernier concours de l’ENAM? Est-ce que dans les places que le DG a distribué à ses proches certaines ne revenaient pas aux candidats nordistes? Au lieu d’interdire le mouvement 10 millions de nordistes pour que la requête soit rejetée tribunal administratif, c’est à ces questions qu’il faut répondre. Faute d’avoir des élites sérieuses pour la défendre, la jeunesse du septentrion ne se laissera plus jamais faire. Ça ne fait que commencer », écrit Hamma Toukour Gandhi.


Rappelons qu’effectivement le Mouvement 10 Millions de Nordistes a porté le plaidoyer du respect des quotas attribués aux régions du Nord pour ce qui est des concours d’entrée dans les grandes écoles d’Etat. Même après des explications du ministre Joseph Le qui indiquait que les résultats prennent aussi en compte la moyenne requise, le Mouvement a décidé de saisir la justice. L’affaire a été portée au Tribunal administratif du Centre aux fins de sursis à exécution des résultats de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter