Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 17Article 597265

General News of Monday, 17 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Intenses combats entre les 'Fako Mountain Lions' et l’armée à Muea (VIDEO)

Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la ville play videoAux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la ville

• L'attaque a eu lieu samedi 15 mai 2021 à Muea

• Les "Fako Mountain Lions" ont attaqué les positions de l'armée camerounaise

• L’on ignore le bilan de ces affrontements

Les "Fako Mountain Lions", comme ils se sont identifiés dans la vidéo postée sur les séreaux sociaux, ont attaqué la ville de Muea le samedi 15 mai 2021 dernier en engageant des combats armés avec des éléments des forces de sécurité et de défense présents dans la localité.

Pendant des heures, la circulation a été paralysée au Mille 17 à Muyuka alors qu'un autre groupe a bloqué la route à Muyuka pour empêcher les remontées.

Pour l’heure, l’on ignore le bilan de ces affrontements qui généralement font plusieurs victimes dans les deux camps.

Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la ville.



Mais il faut rappeler dans le même registre que le « général » ambazonien No Pity déclaré mort, a fait une nouvelle réapparition. Dans une vidéo largement diffusée par plusieurs activistes, le combattant est apparu entouré de ses éléments. Après avoir exécuté leur chant de guerre, il a adressé de nouvelles menaces au régime de Paul Biya.

Des sources annoncent la reprise de plusieurs localités par les groupes armées séparatistes. D’autres vidéos que la rédaction de CamerounWeb a pu consulter montrent une ambiance de fête dans certaines localités où civils et combattants ambazoniens dansent et jubilent.

La Camerounaise Takumbeng Bakinien, après visualisation de la nouvelle vidéo de No Pity et ses éléments, appelle les deux parties au dialogue.
« Général No Pity, un chef de guerre ambazonien, plusieurs fois annoncé mort par les propagandistes du régime envoie ici un message au régime de Yaoundé. Moi, je répète que ce problème ne prendra jamais fin par la force. Un dialogue, avec toutes les parties, et bien sûr avec ceux qui ont les armes, est la seule issue pour une solution durable et définitive. Atanga Nji dit que biya a gagné la guerre. Je ris! », a-t-elle publié.

De son côté le journaliste Remy Ngono fait savoir que les groupes armés séparatistes gagent du terrain contrairement aux communications du régime de Yaoundé.
« Le régime BIYAMEROUNAIS ment au peuple depuis 2017 que la situation est sous contrôle et que l'armée est en train de gagner la guerre contre les sécessionnistes. Voici donc les combattants Ambazoniens qui fêtent dans les régions anglophones », a-t-il publié.

Le 24 mars 2021, plusieurs médias locaux avaient annoncé la mort du « général » No Pity. Il serait violemment tué à coups de couteau par des combattants sécessionnistes. Cette version fut remise en cause par le journaliste en exile Michel Bien Tong.

Ce dernier révélait que la nouvelle de la mort du « général » ambazonien relevait d’une manipulation. « Contrairement à une information qui circule depuis quelques heures, General No Pity, commandant du groupe armé indépendantiste anglophone qui contrôle le Ngoketunja (nord-ouest anglophone) est vivant. Il n’a jamais été tué par les forces de défense camerounaises encore moins par un combattant de son groupe armé », avait-il déclaré le 25 mars 2020.

Plus 3000 personnes ont été tuées dans les affrontements au Nord-Ouest et au Sud-Ouest du Cameroun. Ces deux régions, souhaitent avoir leur autonomie vis-vis du Cameroun francophone.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter