Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 08Article 560855

General News of Tuesday, 8 December 2020

Source: Actu Cameroun

Intégration régionale: le Cameroun devient le 33è Etat-partie à la ZLECAF

Le pays a déposé l’instrument de ratification de l’accord portant création de la Zone de libre échangé continentale africaine le 1er décembre 2020.

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en Ethiopie et représentant permanent auprès de l’Union africaine (UA), Churchill Ewumbue Monono, a déposé l’instrument de ratification de l’Accord portant création de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) auprès de la Commission de l’UA le 1er décembre 2020.

En devenant le 33è Etat-partie à la ZLECAF, le Cameroun, l’un des 44 signataires de l’Accord de la ZLECAF en mars 2018 à Kigali au Rwanda, « marque son attachement au processus d’intégration régionale et sa détermination à œuvrer à la construction de la ZLECAF, qui est la fondation du marché commun africain », a déclaré Albert M. Muchanga, commissaire de l’UA pour le commerce et l’industrie.

Pour sa part, Churchill Ewumbue Monono souligne que le dépôt de cet instrument témoigne de la conviction du Cameroun que « la réalisation de l’unité et de l’intégration africaines peut passer par le commerce ».

Le diplomate explique que le temps mis entre la signature et le dépôt de cet instrument a été mis à profit pour organiser une campagne de sensibilisation et de consultation avec les milieux d’affaires et d’autres parties prenantes. Le pays offre ainsi l’opportunité à ses opérateurs économiques d’aller à la conquête d’un marché de 1,27 milliard de consommateurs pesant entre 2,3 et 3,4 mille milliards de dollars.

De même, le Cameroun dispose d’un énorme potentiel s’agissant des matières premières qui va, sans conteste, attirer des investisseurs désireux de produire sur place pour une exportation vers d’autres pays du continent. Pour le diplomate, « la participation de notre pays pourra se traduire par la modernisation et la diversification de l’économie camerounaise, l’accroissement de la compétitivité des entreprises camerounaises qui

pourront participer dans les chaînes de valeurs régionales et continentales, la création des emplois et des revenus pour la jeunesse ».

Cette démarche du Cameroun intervient la veille de la 13è session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA tenue le 5 décembre et à moins d’un mois du début des échanges sous le régime préférentiel de la ZLECAF annoncé pour le 1er janvier 2021. A partir de cette date, tous les Etats-parties ont 10 ans « pour démanteler les barrières tarifaires sur 90 % de^ leur commerce intra-africain pour des pays de niveau de développement du Cameroun et 13 ans pour les pays les moins avancés ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter