Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 31Article 538564

General News of Monday, 31 August 2020

Source: 237actu.com

Insurrection populaire: je soutiendrai ce mouvement d'un moyen ou d'un autre - Me Alice Nkom

Me Alice Nkom se dit prête à suivre Maurice Kamto, leader du MRC, qui a clairement demandé au peuple Camerounais de s'apprêter à descendre dans la rue pour chasser Paul Biya du pouvoir, au cas où il s'obstinait à organiser les élections régionales sans au préalable avoir résolu la crise anglophone et révisé le système électoral.

Pour Me Alike Nkom, première femme avocate d'expression française, entrée au barreau du Cameroun en 1971, un peuple qui ne peut pas défendre ses droits et ses libertés est un peuple qui est mûr pour l'esclavage.

«Monsieur Maurice Kamto non seulement est un citoyen averti, mais aussi un leader de parti politique. Tout le monde l'a vu se battre pour les droits de l'homme dans ce pays. S'il constate que le Président Paul Biya ne respecte pas ce pour quoi il a été élu, il a le droit et le devoir de lui demander des comptes et défendre nos droits et nos libertés », a déclare sur ABK radio ce matin par téléphone Me Alice Nkom,
«Je soutiendrai ce mouvement d'un moyen ou d'un autre, même si moi-même je n'ai plus mes pieds pour marcher », a ajouté la Militante des Droits de l'Homme, membre du collectif « Mères de la Nation ».

Pour la célèbre avocate, Paul Biya a mystifié son pays. « Le Cameroun est devenu un pays génocidaire. Si vous êtes un génie, le régime fait tout pour vous écraser », a-t-elle conclu.

Rappel, Me Alice Nkom vient ainsi rejoindre une liste composée de Aimé Cyprien OLinga, président du FUR,, Aboubacar Ousmane Mey, président de Justice Plus ou encore Maximilienne Ngo Mbe, Directrice exécutive du REDHAC. Tous ont fait allégeance à Maurice Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter