Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 18Article 542719

General News of Friday, 18 September 2020

Source: Cameroon Info

Insurrection populaire: Richard Bona appelle l’armée à 'accompagner' le peuple

Le célèbre bassiste camerounais en a fait une «consigne» aux militaires, alors que le gouvernement entend utiliser tous les moyens en sa possession pour empêcher les militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun de manifester le 22 septembre prochain.

C’est une lapalissade que de dire que le musicien Richard Bona est un sympathisant de Maurice Kamto et du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Le bassiste camerounais établi aux Etats-Unis est un soutien aux initiatives entreprises par l’opposant arrivé deuxième lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, et n’a pas dérogé à cette règle pour ce qui est de son appel à évincer le président de la République, Paul Biya, du pouvoir à travers des manifestations projetées le 22 septembre 2020.

Richard Bona, qui redoute des représailles de la part des forces de défense et de sécurité lors de ces «marches pacifiques», les appelle à la retenue et leur suggère de se mettre du côté du peuple. «J’appelle tous mes jeunes frères militaires à accompagner le peuple dans sa marche pacifique et résolue vers la liberté… le 22 septembre… N’oubliez pas mes consignes», a-t-il posté sur son compte Facebook ce vendredi 18 septembre 2020, apparaissant tout sourire sur une photo aux côtés de deux soldats en treillis.

Le musicien camerounais a toujours appelé de tous ses vœux au changement politique à la tête du Cameroun. Il est hostile au régime en place, et cette position a été exacerbée ces dernières années avec les atrocités commises sur les civils dans le conflit armé au Nord-Ouest et au Sud-Ouest.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter