Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537634

Politique of Thursday, 27 August 2020

Source: Cameroon Info

Insurrection populaire: Hilaire Kamga 'respecte la position' de Maurice Kamto

Ce mastodonte de la société civile militante, estime que le patron du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun peut se prévaloir de sa stature de leader de l’opposition pour appeler à une mobilisation de ses partisans, mais croit savoir qu’il se trompe de cible si l’objectif visé est de parvenir à un scénario à la malienne.
Le leader de l’Offre Orange, Hilaire Kamga, a réagi à l’appel lancé par Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), à l’endroit du peuple camerounais, de se mobiliser pour empêcher à Paul Biya d’organiser des élections régionales tant qu’il n’avait pas trouvé des solutions définitives à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et que le système électoral n’était pas réformé.

Dans une interview parue dans le quotidien Le Jour de ce jeudi 27 août 2020, le leader de la société civile dit respecter la position du patron du MRC, qui participe de l’animation du jeu démocratique. Il ne partage pas forcément sa démarche de lancer un appel en direction de ses partisans, si tant est qu’ils ne sont pas une entité considérée dans la population électorale dans le cas précis des élections régionales.

«C’est une position que je respecte et salue dès lors qu’elle rentre dans le champ de l’animation politique indispensable pour la vie démocratique. Ensuite en sa qualité de leader de l’Opposition adossé sur un score honorable obtenu lors de la dernière élection présidentielle (bien que celle-ci fût un simple simulacre d’élections insusceptible d’hiérarchiser le leadership dans la lutte politique au Cameroun), le président Kamto est dans son rôle et peut de ce fait lancer des mots d’ordre en direction de ses partisans et des militants de son parti. Mais si l’objectif recherché est la mobilisation généralisée des citoyens, comme c’était le cas dernièrement au Mali, on doit nécessairement recherchée des logiques non partisanes ou, à la limite transpartisanes, et donc essayer de construire, avant toute annonce publique, cette mobilisation autour des dynamiques collectives impliquant les acteurs de la Société Civile et les autres leaders politiques. En l’espèce, je ne sais pas si cela a été fait», a confié Hilaire Kamga dans le canard de Haman Mana.

Le caractère indirect du suffrage ne permettrait pas, selon l’expert des questions électorales, d’impacter sur la dimension mobilisatrice des citoyens. Par conséquent, il ne croit pas beaucoup que cet appel prospérera, même s’il ne cache pas que cela participe d’un objectif commun qui est de se départir d’un «régime néocolonial qui continue d’asservir les citoyens».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter