Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 25Article 537100

General News of Tuesday, 25 August 2020

Source: 237actu.com

Insurrection populaire: Célestin Djamen refuse de redescendre dans les rues

«Si l´heure est arrivée, alors elle est arrivée [...] Notre combat s´achemine vers sa phase finale », telle est l’une des déclarations fortes tenues par le président Maurice Kamto, hier lors d’une importante conférence de presse.

Le leader du MRC était face à la presse hier lundi 24 août au siège du MRC à Odza, Yaoundé. D’un ton ferme, Maurice Kamto a mis en garde le « régime illégitime» de Yaoundé, contre « toutes tentatives d'organisation des nouvelles élections au Cameroun dans les conditions actuelle». Cela conduira, a-t-il averti « au lancement d'une campagne pour les manifestations massives en vue d'exiger le départ du Paul Biya».

Par ailleurs, l’avocat-politicien, a invité le peuple Cameroun de l’intérieur comme de l’extérieur, à se tenir prêt pour chasser Paul Biya du palais d’Etoudi.

Célestin Djamen n’a pas encore commenté cette autre sortie de Maurice Kamto. Mais tout porte à croire qu’il le fera dans les prochains jours. Lui, qui est aujourd’hui présenté par certains tabloïdes comme le « frondeur » du MRC.

Le moins que l’on puisse dire, est que Célestin Djamen n’a toujours pas digéré la décision du boycott des dernières élections locales par son parti, alors qu’il était pressenti pour être maire à la commune de Douala 5e.

Depuis lors, il rame à contre courant et multiplie des sorties au vitriol contre le parti dans lequel il est par le secrétaire national en charge des Droits de l’Homme et de la gouvernance.

Je ne suis plus prêt à retourner dans la rue

Avait-il dit sur les ondes d’ABK radio. Cette phobie de retourner dans la rue, réside peut être dans le fait qu’il ait encore en souvenir la balle reçu dans la cuisse au lendemain de la présidentielle 2018, alors qu’il prenait part à une manifestation de contestation des résultats donnant le candidat du RDPC vainqueur. Mais surtout les près de 9 mois passés dans une cellule infeste de la prison principale de Kondengui.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter