Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 09Article 547777

General News of Friday, 9 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Insulte contre les Betis: Amougou Belinga demande pardon à Paul Biya, Mbarga Nguele et tous les Betis

Près de trois mois après avoir ouvert un conflit contre ses frères Betis, Amougou Belinga fait désormais marche arrière et demande pardon.



Après la guerre, c'est le temps de la réconciliation entre Amougou Belinga et ses frères Bétis. Le PDG de Vision 4 a enfin décidé de présenter ses excuses à ses frères qu'il avait insultés devant les caméras du Cameroun quelques mois plus tôt. « Le président du groupe l'anecdote demande les excuses à la grande famille fan beti et plus précisément au patriarche Mbarga NGUELE et aussi aux camerounais » annonce Bruno Bidjang, rédacteur adjoint de Vision 4 et proche de Amougou Belinga.

Les injures proférées par le PDG de Vision 4 contre son ethnie avaient entrainées de lourds scandales qui ont éclaboussés le "Pape des médias" pendant plusieurs mois.

Excuses de Amougou 1


Excuses de Amougou 2




« L’Homme beti est foncièrement paresseux, malhonnête, sournois, cynique, méchant »

Le Pdg du Groupe l’Anecdote s’en prend à ses « frères » qu’il accuse de lui savonner la planche.
A l’occasion de la visite le 1er juillet à Yaoundé, de l’ambitieux chantier de construction de « Deux tours jumelles » qui abriteront le futur siège du Groupe l’Anecdote, le sulfureux Président Directeur Général s’est exprimé sur l’environnement sociopolitique qui prévaut, et notamment sur ses « frères » Beti.

« Les ennemis sont partout. Du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest, et je dirais même beaucoup plus au Centre. J’en sais quelque chose », a commencé Jean Pierre Amougou Belinga, lui aussi originaire de la région du Centre.

« J’en profite aussi pour dire à mes frères du Centre qu’il ont intérêt à rester tranquille, à la boucler », a-t-il menacé avant de lancer, énigmatique : « Ne rien dire ne veut pas forcément dire qu’on a rien à dire ».

« Je sais d’où je viens, je sais où je vais », a-t-il fait savoir. Et de taper à bras raccourcis : « la plupart des difficultés que nous rencontrons, viennent de nos frères de la région du Centre. L’Homme beti est foncièrement paresseux, malhonnête, sournois, cynique, méchant ».

Et le magnat camerounais des médias de menacer ensuite : « il s’agit de lancer un avertissement à tous ceux qui sont en train de me jeter des peaux de banane. J’ai tous les moyens. J’ai quatre télévisions, deux radios ».

« Si je sens encore la moindre provocation, je laisserais ma casquette de patriarche et je demanderais à mes journalistes de faire leur travail et tout leur travail et personne n’oserait m’accuser de fratricide », a conclu « le Pape des médias » et nouveau propriétaire de la chaîne télésud.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter