Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606469

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Insécurité grandissante, activité économique en berne, la région de l’Adamaoua peine à se relever

Les prix des produits de consommation grimpent Les prix des produits de consommation grimpent

Les rapts et incursions des rebelles centrafricains se multiplient.

Les prix des produits de consommation grimpent.

Les autorités tentent de rassurer les populations.

La région de l’Adamaoua est en proie aux incursions des rebelles centrafricains. Au niveau de la frontière avec la République Centrafricaine, des rapts et incursions des rebelles ce pays sont légions depuis des semaines, créant une psychose au sein des populations. « Les gens ont peur de sortir. Les rebelles sévissent, la vie a perdu son gout », raconte un habitant de la ville. Malgré cette psychose visible, de leur côté, les autorités se veulent rassurantes. « Nous allons redoubler d’ardeur sur le plan sécuritaire pour le contrôle de nos frontières avec les pays voisins. Face aux soubresauts politiques à répétition à la frontière Est, nous restons en état de veille et les forces de sécurité sont parées pour faire face aux éventuelles incursions des bandes armées sur le territoire camerounais. L’effectif des forces armées sera renforcé, et les comités de vigilance vont être réactivés à cet effet. Nous avons réussi à mettre la main sur trois rebelles 3 R, il y a quelques semaines au niveau de cette frontière et ils sont en exploitation en ce moment. Preuve que le système sécuritaire reste en veille. Au cours de ces travaux, nous avons fait des projections sur les six mois à venir. L’Etat ne faillira pas à sa mission et l’Adamaoua reste une région sécurisée », a affirmé Kildadi Taguiéké Boukar, le gouverneur de la région de l’Adamaoua joint par Camerounweb.com.

L’activité économique en berne

Sur le plan socioéconomique, ce n’est pas la parfaite assurance. Les prix des produits ont augmenté de plus de 20%, les commerces restent fermés des jours, du fait que les commerçants ont peur des attaques des rebelles qui ont fait incursion dans la ville. Et les populations subissent cette hausse sans avoir mot à dire. « Le pire est que le pouvoir d’achat est même faible », déplore un habitant. Pour soutenir les commerçants, l’Etat a décidé de soutenir les opérateurs économiques. « Les opérateurs économiques ont été payés par le trésor public dans le cadre du soutien gouvernemental aux acteurs de ce secteur, conformément aux prestations qu’ils ont offertes », ajoute le gouverneur. En ce qui concerne la lutte contre le Covid-19, le gouverneur précise que « les activités liées à la lutte contre la pandémie du Covid19 ont été bien menées de manière à infléchir la courbe de contamination dans la région. Les statistiques sont appréciables dans cette lutte, les patients testés positifs ont été pris en charge. Malheureusement nous avons enregistrés 37 décès de Covid19 depuis le début de la pandémie dans notre région. La région de l’Adamaoua a réussi à contenir cette menace ».

Rejoignez notre newsletter!