Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 11Article 555322

Crime & Punishment of Wednesday, 11 November 2020

Source: Cameroon Info

Insécurité à Douala: un comité de vigilance crée pour contrer les Microbes

Il va alerter les autorités sur la présence des malfaiteurs et lutter contre le désordre urbain dans cette partie de la capitale économique.
Pas une nuit sans braquage à Yassa. L’entrée Est de Douala est soumise depuis peu à une insécurité galopante qui a conduit à une opération de bouclage mixte police-gendarmerie-armée dans la nuit du 3 au 4 novembre 2020 dans ledit quartier. Au terme du ratissage, plusieurs objets (9 motos, 2 roues de camions, des canapés, 3 téléviseurs, 5 sacs d’effets vestimentaires, 36 cartes nationales d’identité…) ont été saisis entre les mains des malfaiteurs qui sont gardés à vue. Le chef de la division régionale de la sécurité publique du Littoral a d’ailleurs pondu un communiqué pour informer les propriétaires de ces objets à se présenter au commissariat central no 2 de Douala munis des pièces justificatives pour leur retrait.

Une insécurité qui a poussé l’Association des ressortissants de Yassa pour le développement (Arydel) de créer un comité de vigilance pour veiller en permanence à la quiétude du village. Il a été présenté aux autorités le 7 novembre 2020. Constitué d’une quinzaine de volontaires, ce comité de vigilance est adoubé par les autorités et investi de les alerter en cas de présence suspecte de personnes inconnues aux heures indues à Yassa.

Mais pas que. Ces jeunes devront également lutter contre le désordre urbain (stationnement anarchique des mototaxis, des comptoirs…). Mais «ils ne devront ni interpeller les personnes, ni se substituer à la police. Les mauvais grains du groupe y seront extirpés et punis selon la loi», a mis en garde l’adjoint au sous-préfet de Douala 3. Un message bien reçu par ce comité de vigilance qui a promis d’être «la sentinelle de Yassa». «Yassa est un bien commun», ont reconnu les volontaires qui ont lancé un appel à la synergie des efforts pour maintenir le village propre et en sécurité.

A la faveur de la construction du stade de Japoma, qui accueillera des matchs du CHAN et de la CAN, le village Yassa situé à l’entrée Est de Douala, est devenu un pôle économique qui draine malheureusement l’insécurité. Pour Robert Nganguè, «il a semblé important d’essayer d’imaginer des solutions locales pour tordre le coup au désordre et à l’insécurité ambiante qui perturbent la tranquillité et le bien-être des populations de ce village», indique le président d’Arydel, initiateur du projet. Si la tâche s’avère ardue, il se dit confiant sur l’engagement du comité de vigilance et surtout le civisme des populations. Mais le recours à la force publique, promet-il, ne sera pas exclue en cas de besoin pour maintenir Yassa propre et en sécurité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter