Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 25Article 537007

General News of Tuesday, 25 August 2020

Source: Actu Cameroun

Inondations à Douala: les brillantes solutions proposées par un acteur de l'opposition

Le secrétaire général du Cameroon people’s party Franck Essi suggère entre autres que les autorités procèdent à l’évaluation des dégâts et au recensement des besoins qui se font plus pressants.

Les inondations qui paralysent la ville de Douala ne laissent pas indifférent les hommes politiques. Après Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun c’est Franck Essi du Cameroon people’s party qui s’est exprimé sur ce sujet. Le militant du parti politique d’Edith Kah Walla reconnaît qu’il y a sûrement des reproches à faire aux dirigeants dans ce qui se passe. Cependant il préfère se concentrer sur des suggestions des solutions qu’il faut implémenter pour éviter le pire.


Retrouvez ci-dessous la tribune de Franck Essi

INONDATIONS DANS NOS VILLES : L’URGENCE D’UNE RÉPONSE HUMANITAIRE.

Il y a certes beaucoup de choses à dire sur la gestion passée et actuelle de nos villes.

Il y a certes de nombreuses critiques pertinentes à formuler sur les manquements divers dans les domaines de l’urbanisme, les logements, la construction et le curage des drains.

Mais à l’heure actuelle, au regard de la saison des pluies qui n’est pas loin de s’achever, il urge d’accompagner les plus vulnérables.

Ceci peut se faire en creusant les pistes suivantes à travers des concertations avec les populations :

1- Évaluer les dégâts et recenser les besoins les plus pressants dans les zones affectées et les autres zones à risque.

2- Identifier et aménager des lieux dans les églises, les écoles ou les d’autres espaces pour les populations qui pourraient encore subir les inondations.

3- Adjoindre aux sapeurs – pompiers des jeunes de nos quartiers pour aider à secourir les populations. Il y a des personnes qui peuvent rapidement être formées dans chaque quartier.

– Intensifier pendant les moments d’accalmie le curage des drains dans nos villes.

5- Envisagez le déplacement temporaire d’une partie des populations (Enfants, malades, personnes âgées) vivant dans des zones à risque.

6 – Déployer une équipe médicale pour prévenir ou traiter les populations contre les maladies hydriques.

7- Mettre en place une équipe de veille et de suivi qui comprend tous les organes déconcentrés de l’État en charge des villes, les mairies, les chefferies et des représentants associatifs. Cette task force doit collecter les informations et suggérer des mesures en fonction des moyens disponibles.

Ces mesures peuvent et doivent être pleinement mises en œuvre là où elles ne le sont pas encore.

Ceci est d’autant plus important qu’il y aura, d’après les prévisions, d’autres épisodes pluvieux importants.

Ces mesures sont loin d’être exhaustives. Mais elles indiquent la nécessité et la possibilité d’organiser une réponse à court terme qui sauve des vies et atténué le malheur des personnes affectées.

Il est important à très court terme de mobiliser l’intelligence collective pour atténuer l’impact négatif des pluies sur les personnes et leurs biens.

Par la suite, il faudra immanquablement s’attaquer aux problèmes structurels qui nous mettent dans ces situations dramatiques.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter