Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 31Article 538366

General News of Monday, 31 August 2020

Source: Cameroon Info

Inhumation de Lydienne Taba: voici les paroles de malédiction proférées par la famille contre le sous-préfet

La jeune fille, tuée par balle le 25 juillet 2020, a été mise en terre le 29 août dans son village natal, situé dans le département de la Sanaga-Maritime, région du Littoral.

Lydienne Solange Taba repose désormais en paix ! La jeune étudiante de 23 ans a été inhumée le 29 août 2020 à Lobethal Mouanko, son village natal, situé dans le département de la Sanaga Maritime, région du Littoral.

Des obsèques empreintes d’émotion, marquée par la présence du préfet de l’Océan (Sud), Antoine Bissaga. Sous le choc, la famille a prononcé des paroles de malédiction à l’encontre du sous-préfet de la Lokoundje, Franck Derlin Ebanga, présumé meurtrier de la jeune femme.

«Le fusil qui t’a tuée et les mains qui l’ont manipulé seront brisés. Dieu va te venger», a lancé son père, Patrice Ebemby Mboma, très affecté par la disparition tragique de son unique fille.

Pour sa part, Sa Majesté Nkomba, chef du village Lobethal, n’a pas manqué d’exprimer son scepticisme au sujet de la version officielle qui avance la thèse d’un accident. «Si ce n’est pas un accident, que les ancêtres de ce village lui répondent, que les fantômes le suivent partout», a maudit l’autorité traditionnelle.

C’est donc sur ce ton menaçant que la défunte a été mise en terre dans le caveau familial. Avant ces obsèques, son père, M. Mboma avait constitué un collectif d’avocats, afin que justice soit faite dans cette affaire. Ledit collectif, «Universal Lawyers and Human Rights Defense», conduit par Maître Dominique Fousse, souhaite voir le présumé assassin jugé par le Tribunal Militaire.

Pour mémoire, Lydienne Solange Taba a été tuée le 25 juillet 2020 alors qu’elle se trouvait au domicile du sous-préfet de la Lokoundje, M. Franck Derlin Ebanga. Selon la version jusqu’ici véhiculée, le chef de terre manipulait son arme lorsqu’un coup s’est échappé et a atteint mortellement son amante. Une thèse rejetée par la famille qui croit plutôt en un assassinat maquillé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter