Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 02Article 599779

Health News of Wednesday, 2 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Infertilité féminine: à la découverte du Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK)

Il touche un très grand nombre de femmes Il touche un très grand nombre de femmes

• Le SOPK un phénomène qui se produit dans les ovaires empêchant l’ovulation

• Il touche un très grand nombre de femmes

• Il y a des possibilités de prendre en charge cette pathologie


Dans la précédente publication nous avons expliqué en quelques mots le processus par lequel l’ovulation se produit dans l’ovaire de la femme. Nous allons ce matin parler une fois de plus d’un phénomène qui se produit dans les ovaires empêchant l’ovulation et qui touche un très grand nombre de femmes!

Le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK) est une pathologie endocrinienne dont les manifestations se répercutent directement sur l’ovulation et de ce fait rendent impossible la fécondation. Elle touche plus de 50% des femmes en âge de procréer et sa prise en charge est très difficile dans certains cas!

Syndrome_Ovaires_Polykystiques_Femme

De manière normale le follicule mature doit expulser un ovule à chaque période de fécondité mais dans le SOPK il y a arrêt de la maturation des follicules. Ce qui fait que pendant la période féconde il n’y aura pas de ponte ovulaire. Le follicule qui a stoppé sa maturation ne va pas se dégénérer mais va rester dans l’ovaire et va avoir un aspect de KYSTE. Et au fur et à mesure que plusieurs follicule de ce genre vont s’accumuler l’ovaire va s’hypertrophier (grossir) et à l’échographie on parlera donc d’un ovaire polykystique.

Bien que l’échographie soit un élément déterminant dans le diagnostic de la maladie, il y a plusieurs examens biologiques à faire pour confirmer ce diagnostic notamment le dosage hormonal de FSH/LH, TESTOSTÉRONE, TH entre autres. On va également interroger les antécédents surtout familiaux de la patiente. Sur le plan physique il y a trois principales manifestations chez la jeune fille qu’il faut prendre en compte : on a l’obésité, l’hirsutisme (forte pilosité), les troubles du cycle (absence de règles, cycle trop long, saignement abondant...).

Bien que les causes de la maladie ne soient pas nettement connue et qu’on ne peut donc pas donner des moyens de prévention, il y a quand même des possibilités de prendre en charge cette pathologie pour pouvoir aider la patiente qui a un désir de maternité à pouvoir concevoir. Le traitement part de la simple prise de pilules jusqu’à la chirurgie (DRILLING OVARIEN) en fonction de la sévérité de la pathologie.

Syndrome_Ovaires_Polykystiques_Femme

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter