Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 12Article 534067

General News of Wednesday, 12 August 2020

Source: afrik-inform.com

Indiscipline: certains policiers dictent leur loi au Cameroun

Depuis quelques temps c’est devenu une identité remarquable pour certains agents de la Police Nationale circuler à bord de véhicules sans plaques d’immatriculation.

Parfois en civil ou en tenue ils montrent leur pouvoir sans crainte d’être sanctionnés. Ils circulent dans nos rues avec des véhicules sans identité, comportement jugé abusif par plusieurs citoyens.

À bord de leurs véhicules teintés non identifiés, ils prennent plaisir à faire le show. Une attitude critiquée par la population, qui demande à la Direction Générale de la Sûreté Nationale de sanctionner ces dérives au sein de l’institution policière. Elle exige que le chef de la DGSN, M.Martin MBARGA NGUELE durcisse le ton son en rappelant ces policiers d’un autre genre à l’ordre afin de sauvegarder le capital image de l’institution de la sécurité publique.

Des temoins/victimes désirant rester dans l’anonymat dénoncent des actes de bavures entre des civils et certains policiers à bord de leurs véhicules non immatriculés, et lancent à cet effet un cris vers le patron des renseignements qui depuis son installation entend « ne rien laisser au hasard pour que la Police redevienne ce qu’elle doit être, quel que soit le temps que cela prendra ».

Ce noble corps de fonctionnaire qu’est la police regorge en son sein plusieurs éléments qui se distinguent par leur comportement exemplaire, et leur prise de position revêtue de probité civique et morale. L’on peut par exemple citer ce policier qui a souhaité rester dans l’anonymat en condamnant fermement le comportement de certains de ses pairs.

“Je n’aime pas lorsque certains frères d’armes font ce genre d’action. L’exemple doit commencer d’abord chez nous, dans nos rangs. Nous devons donner le ton, afin que la population nous suivent et que nous puissions sanctionner ceux qui veulent enfreindre la loi”.

Cette pratique prend de l’envergure à l’heure actuelle, même des civils prennent plaisir à pasticher ce comportement qui est loin d’être louable à un moment où l’insécurité fait son nid dans la capitale économique.

Rappelons que de nombreuses dispositions ont été prises pour éradiquer ces dérives sur le territoire national.
Des dispositions qui ne sont jamais respectées, même par certains membres du gouvernement, des parlementaires comme tant d’autres personnes au sein de l’administration publique, une situation qui met en mal les règles civiques telles qu’édictées par la sécurité publique.

Quelles seront les conséquences de ce comportement sur le fonctionnement de la circulation et la sécurité publique dans le pays? Nous implorons le DGSN de jeter un regard propice à cette dénonciation, identifier les auteurs et les punir selon la réglementation en vigueur.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter