Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 04Article 553810

General News of Wednesday, 4 November 2020

Source: Actu Cameroun

Indignation à Kumba: les populations à la traque des terroristes dans le NOSO

Après le massacre de huit enfants par des terroristes le 24 Octobre dernier lors l’attaque d’une école à Kumba, les habitants pensent prêter main forte aux forces de défense et de sécurité afin que les dernières poches de résistance des barbares soient démantelées dans les deux régions anglophones.
Toute la semaine dernière, on a vu des populations sortir de leurs gongs dans tous les coins du pays et particulièrement dans les villes de Kumba, Buea, Bamenda, Muyuka et bien d’autres, pour dire « Ça suffit ! ». Une indignation doublée d’exaspération après qu’un commando terroriste, armes de guerre au point, a fait irruption dans l’enceinte du complexe scolaire « Mother Francisco International Bilingual Academy » pour abattre froidement huit élèves. Un acte de barbarie sans pareille qui ne peut trouver justification nulle part, surtout quand dans cette folie meurtrière, on a porté atteintes à la vie des enfants innocents.

Ce nouveau drame, est la véritable goutte d’eau qui a fait déborder le vase et forcer les membres des communautés du Nord-ouest et du Sud-ouest à sortir de la longue léthargie dans laquelle elles sont plongées depuis quatre ans. Le courroux des populations de ces zones en crise était d’ailleurs bien perceptible sur les pancartes lors des multiples marches de protestation organisées çà et là pour dénoncer cette nouvelle barbarie.

On peut voir à travers cette levée de boucliers, cette prise de position et cet engagement total contre la violence. C’est surtout un salut pour les forces de défense et de sécurité qui souhaitent depuis toujours avoir à leurs côtés ces populations en vue de donner plus de relief au renseignement de proximité pour intensifier la traque des assassins et autres criminels question de mettre fin aux atrocités de ces gangs qui infestent le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.


Comme un électrochoc, l’assassinat de ces jeunes écoliers vient rappeler à tous, les exactions déjà commises par ces forces du mal sur des pauvres populations dont ils s’affirmaient défenseurs des causes et des intérêts. Il est sûr, qu’elles comprennent aujourd’hui où se .cachent la supercherie et le mensonge. Le temps n’est-il pas venu pour qu’elles se donnent corps et âme à l’investigation et à une coopération intégrale avec les forces de défense et de sécurité pour mettre un terme à l’enrégimentement que lui imposent ces bandes armées et envers qui elles se trouvent dans l’obligation de payer de lourds subsides pour se mettre à l’abri des intimidations, du chantage, des rapts, des menaces diverses et des exécutions sommaires.

On a donc conscience que seule une franche collaboration avec les autorités et les forces de défense peut permettre que tous ces criminels qui se cachent au sein de la population soient démasqués et mis hors d’état de nuire. Plus que jamais, l’armée doit accentuer le maillage du Nord-ouest et du Sud-ouest. Son dispositif tactique et opérationnel doit monter d’un cran. En outre, sur le terrain, des moyens doivent être mis à contribution pour que les populations désireuses se constituent en groupe d’autodéfense afin que la traque de toutes ces bandes d’assassins, pour la paix, soit un succès.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter