Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 11Article 475682

General News of Monday, 11 November 2019

Source: mimimefoinfos.com

'Ils ont détourné les funérailles des victimes à Bafoussam'

Une cérémonie funèbre gigantesque samedi pour rendre hommage à quarante-trois Camerounais décédés à la suite d'un glissement de terrain à la Gouache à Bafoussam dans la région de l'Ouest a été témoin d'une présence massive inhabituelle d'hommes politiques de divers partis politiques.

Tenant le jour du deuil national déclaré par le président de la République, beaucoup s'attendaient à ce que le président Paul Biya assiste à l'enterrement, mais il ne l'a pas fait.

L'effigie du président Paul Biya, qui assume également les fonctions de président national du Mouvement démocratique du peuple camerounais - le RDPC, était remarquablement présente devant les tribunes cérémoniales.

Sur le terrain de la cérémonie, des militants du parti RDPC vêtus de l'uniforme du parti ont envahi la zone, ce qui, selon les commentateurs, donnait la fausse impression d'un rassemblement politique visant à séduire des militants potentiels plutôt que de tolérer les victimes du glissement de terrain redouté de la Gouache.

«Le président Paul Biya est de nouveau absent lors des funérailles de 43 Camerounais. Est-ce que le dirigeant ressent vraiment les souffrances de ceux qu'il dirige? »L'un des personnes en deuil a déclaré qu'il regardait le Premier ministre Joseph Dion Ngute effectuer une activité qui, selon lui, devrait être confiée au président Paul Biya.

Malgré l’absence du président de la République, la décoration de la tribune et les discours prononcés par des personnalités accordaient plus de respect et de respect au président Paul Biya que le partage des souffrances des victimes du glissement de terrain de Ngouache.

Le Kamto attire une foule spectaculaire aux funérailles des victimes du glissement de terrain de Bafoussam

D'autre part, des centaines de Camerounais enthousiastes à l'idée de voir le professeur Maurice Kamto, dirigeant du parti du Mouvement pour la Renaissance camerounaise, dépassé le deuil pour exprimer leur affiliation politique.

Alors que les commentateurs critiquent l’absence du président Paul Biya à Bafoussam pour faire le deuil de 43 Camerounais, le président, âgé de 86 ans, a quitté le Cameroun pour se rendre en France pour assister à une conférence sur la paix. Invité par le président français Emmanuel Macron, il s'agit de la deuxième visite de Paul Biya en France en moins de deux mois. Cela a soulevé la question de savoir si le président Paul Biya est là pour servir les intérêts des Camerounais ou ceux de la France ?.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter