Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537652

General News of Thursday, 27 August 2020

Source: Cameroon Info

'Il y en a qui savent qu’ils n’auront aucun conseiller régional dans les dix régions'

Jean Baptiste Atemengue, ce cadre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais tacle subtilement le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, qui pour lui, a déserté la démocratie en s’excluant des récentes municipales et législatives.

L’actualité politique est polarisée ces derniers jours par les élections régionales prochaines, nourries par une récente sortie du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, qui envisage d’empêcher leur tenue si le système électoral n’est pas préalablement réformé, avec en filigrane un appel à mobilisation du peuple visant à évincer Paul Biya du pouvoir.

Depuis, des acteurs de la scène politique, et précisément du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), réagissent et essayent de déconstruire à coups d’arguments la démarche politique de Maurice Kamto dans l’animation de la vie démocratique. L’un d’eux, Jean Baptiste Atemengue, un cadre du parti au pouvoir, croit savoir que le patron du MRC manque de repère politique depuis qu’il a décidé de boycotter les élections municipales et législatives.

«Il y en a qui savent qu’ils n’auront aucun conseiller régional dans les dix régions puisqu’ils ne représentent aucun peuple des dix régions dans les conseils municipaux. Ils ont eux-mêmes déserté la démocratie, pour des voies insurrectionnelles et anarchistes. Ils font semblant de se soucier du code électoral, alors que leur problème est d’accéder au pouvoir par tous les moyens au mépris de la véritable volonté des électeurs Camerounais», assène le maire de Ngoumou (Centre), dans une interview parue dans le quotidien Le Jour de ce jeudi 27 août 2020.

Pour lui, la réforme du système électoral n’est pas une nécessité impérieuse pour la tenue des élections régionales, et par conséquent ne devrait pas retarder la tenue desdites élections, dont le collège électoral est composé des conseillers municipaux et des chefs traditionnels.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter