Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 28Article 558965

General News of Saturday, 28 November 2020

Source: Wilfried EKANGA EKANGA

Il y a plus de sans-papiers camerounais au Cameroun qu'à l'étrager - Wilfried Ekanga

Le cadre politique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) ironise le processus de distribution de la carte nationale d’identité au Cameroun. Il soutient d’ailleurs que certains camerounais sont des sans-papiers dans leur propre pays d’origine.

Au Cameroun, la délivrance de la carte nationale d’identité connait des difficultés. Plusieurs estiment que ces difficultés sont liées à l’absence du matériel de production. Une chose reste une certitude pour le moment, l’’obtention de cette pièce est un véritable calvaire. «Plus le temps passe, la situation ne fait qu’empirer et rendu à ce jour, les choses n´ont pas évolué, c’est le statu quo, il n’y a aucune issue, plus d’un an déjà. La hiérarchie dit qu’il n’y a pas de matériels pour produire les cartes nationale d´identité», dénonce un compatriote.

Par ailleurs, il souligne les conséquences de ce blocage, notamment le ralentissement des activités dans le processus de fabrication de ce document. «En attendant les employés continuent à traiter les demandes, et après celles-ci sont stockées à un endroit en attendant le jour où l’autorité compétente fournira les consommables nécessaires, devant permettre la production des cartes pour satisfaire les usagers, qui attendent depuis longtemps…Les personnes qui réussissent à se procurer une CNI en ce moment, sont les hautes personnalités pour la plupart», poursuit un camerounais.

SED

Un fait ironique selon Wilfried Ekanga, un cadre politique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Il vient d’ailleurs de produire un texte laconique à cet effet.

« Si la police camerounaise devait arrêter tous les sans-papiers, la moitié de la population serait en prison. Il y a plus de sans-papiers camerounais au Cameroun que de sans-papiers camerounais à l’Étranger. Certains policiers camerounais sont sans-papiers. Même Paul Biya est un sans-papiers. Il est le Premier Sportif, Premier Clandestin etc … Bon samedi à tous, depuis le SED. D’ici 2035, ta CNI sortira c’est sûr», poste l’homme politique sur sa page Facebook ce samedi 28 novembre 2020.