Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 22Article 550789

General News of Thursday, 22 October 2020

Source: 24cameroun.com

Il n y a pas de développement sans taxes - Bapooh Lipot Robert

Interrogé par Le Messager, Bapooh Lipot Robert, secrétaire général de l’UPC salue la décision du chef de l’Etat. Tout en rappelant que l’État providentiel est un leurre.

La classe politique camerounaise continue de réagir à la décision du Chef de l’Etat suspendre l’application de la réforme consistant à collecter les droits et taxes de douane sur les téléphones et tablettes via une plateforme numérique dédiée.

Interrogé par Le Messager, Bapooh Lipot Robert, secrétaire général de l’Union des peuples du Cameroun (UPC), a salué cette décision. « Ceux qui se donnent le malin plaisir de l’ignorer peuvent constater ici que le Chef de l’État, S.E. Paul Biya est à l’écoute de la Nation. Il gouverne le Cameroun en se référant au bien-être de ses compatriotes. Ce n’est donc pas un dictateur. Le Président de la République écoute son Peuple et tient en compte son opinion », a-t-il commenté d’entrée de jeu.

« Le président Paul Biya est à l’écoute de la Nation »

L’homme politique estime que le président Paul Biya est à l’écoute de la Nation. Contrairement aux partis politiques d’opposition qui l’accusent d’avoir démissionné de ses fonctions présidentielles. « Nous sommes très loin des peintures imaginaires qui portent en elles la volonté d’une déstabilisation du Cameroun. Le Cameroun est gouverné avec des approches rationnelles d’un État moderne. Nous avons la ferme conviction que le gouvernement de la République trouvera une stratégie plus consensuelle pour permettre à l’Etat de recouvrer ces taxes et impulser le développement du Cameroun. », a indiqué le cadre de l’UPC.

Bapooh Lipot Robert tient à rappeler une chose aux Camerounais. Du moins à ceux qui ont tant critiqué cette taxe sur les téléphones portables. Il n y a pas de développement sans taxes, dit-il. Avant de rappeler: « L’État providentiel est un leurre. En tant que citoyens, il nous revient de l’intégrer pour barrer la Voie à la dévaluation politique qui vend des mirages ».

Paul Biya au secours des consommateurs

C’est le 19 octobre 2020 que le président de la République a mis un terme à la polémique suscitée par ce projet sur la taxe sur les téléphones et tablettes. Dans une correspondance adressée au secrétaire général des services du Premier ministre, le secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, transmettait au gouvernement une instruction du chef de l’État, Paul Biya.
Le président de la République demandait de suspendre l’application de la réforme consistant à collecter les droits et taxes de douane sur les téléphones et tablettes via une plateforme numérique dédiée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter