Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 02 12Article 456131

Opinions of Tuesday, 12 February 2019

Journaliste: lavoixducentre.info

Ibrahim Chérif: l’expérience de la médiocrité

Une vie professionnelle de communicant pour le gouvernement ne rend jamais journaliste

En l’espace d’une heure et trente minute, la durée de l’émission actualité hebdo, Ibrahim chérif a ruine le peu de considération professionnelle que certains lui accordaient plus pour ses années passées à rapporter les communiqués du gouvernement que pour une quelconque once de professionnalisme.

En effet, le présentateur d’actualité hebdo, émission de propagande gouvernementale, a été incapable de maîtriser son plateau le dimanche 3 Février 2019 avec un seul invité. Ibrahim Cherif a laissé son invité déverser un florilège d’incongruité, d’ineptie et surtout de propos d’une violence verbale et haineuse à nulle autre comparable. Dans sa fidélité enivrante à accompagner la communication des membres du gouvernement, qu’importe le volume de mensonge que ceux-ci peuvent proférer, il a cru bon devoir laisser le ministre délégué à la justice Jean De Dieu Momo faire passer le Cameroun au rang de pays antisémites et ou règne la propagande de la haine inter ethnique. Des propos révisionnistes et antisémitismes qui ont suscité la protestation d’Israël à travers notamment un communiqué de son ambassadeur au Cameroun immédiatement suivi de celui du ministre de la communication René Emmanuel Sadi se désolidarisant de jean de dieu Momo relégué au rang de président de son sombre parti politique le Paddec. Des propos d’un tribalisme aigue contre les bamiléké, son ethnie, sacrifiée sous l’autel d’un portefeuille ministériel. La colère ne retombe pas au sein d’une opinion publique qui ne comprend pas comment à ce niveau, alors même que cette émission est enregistrée au préalable, pour extirper d’éventuels propos discourtois, on n’est pu laisser le poison de Momo se rependre.

LIRE AUSSI: Scandale à Douala 3: Theophile Kwapnang devant les tribunaux

A la Crtv il n’y a pas d’esprit critique mais d’accompagnement

La réponse a cette interrogation est très simple selon un observateur « à la Crtv il n’y a pas d’esprit critique mais d’accompagnement, il y a des reportages institutionnelles et embellissement systématiquement de l’action du gouvernement qui coupent des réalités et au fils des années devient une nature pour ces personnes qui deviennent des communicants qui s’affublé du titre de journalistes ».

Notre interlocuteur conclut en faisant remarquer ‘‘qu’à ce jour avec près d’un quart de siècle au service du média public, Ibrahim Cherif ne peut justifier aucun fait d’arme journalistique reconnue par la corporation, ne peut montrer aucun reportage ou enquête de terrain encore moins une analyse pertinente ayant enrichi un quelconque débat national. Un jour ou un autre ces communicants sont toujours rattrapés par la réalité de leur déphasage’’