Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 10Article 533329

General News of Monday, 10 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Humiliation : le roi Sokoudjou envoie un nouveau message au préfet des Hauts Plateaux

Mis en garde par le préfet des Hauts Plateaux, le roi Sokoudjou ne compte pas se faire marcher de dessus. Contrairement aux injonctions de l’autorité administrative qui l’interdisent d’organiser des réunions politiques, le roi continue ses activités comme d’habitude. Un de ses visiteurs témoignage des activités de l’autorité traditionnelle. Les hommes politiques de tous les bords sont toujours les bienvenus au palais royal.


« Le Fo'o est le Fo'o de tout le monde, chaque personne désirant voir le Fo'o des Bamendjou doit juste effectuer le voyage jusqu'à son palais royal et sera reçu par le Fo'o en personne. Que personne ne vous intimide, il reçoit les politiciens, les intellectuels, les chercheurs, les jeunes, les femmes, les magiciens, les sorciers, les handicapés, et même les fous. Une journée passé pré de sa majesté vous faire gagner 10 ans de plus sur votre vie. Ces conseils sont précieux. Il incarne une spiritualité ancestrale authentique. Il est le symbole de l'intégration nationale et du vivre ensemble. La paix du Cameroun est sa passion et sa raison de vivre», témoigne le visiteur.
Le Fo'o des Bamendjou n’ayant pas accepté l’humiliante lettre du préfet avait intenté une action judicaire contre celui-ci. Les membres de la famille royale ont également vivement critiqué le préfet.
« Après la procédure légale intentée contre le prefet des Hauts Plateaux, la famille royale sort du silence et exige des excuses publiques.


« L'indignation de la famille royale Bamendjou suite aux propos insultants et méprisants du préfet des hauts plateaux à l'endroit de fo'o Sokoudjou, notre père et notre Na'atchemah
S'attaquer et pour rien à fo'o Sokoudjou c'est vouloir détruire l'âme du peuple Bamendjou et aucun Bamendjou digne ne peut l'accepter.


Fo'o Sokoudjou digne successeur de fo'o leubah, de fo'o tselah, de fo'o Takemte, de fo'o chedjou et de tous ses prédécesseurs a subi toutes sortes d'humiliations depuis son accession au trône et il s'en est toujours sorti vivant et vainqueur car défendant une cause juste dans la vérité et tenant son pouvoir des Dieux de ses ancêtres qui ont toujours su le garder et le protéger
L'histoire retiendra que le 18 juillet 2020 , un certain Mr Yampen Ousmanou, alors préfet des hauts plateaux, à quelques semaines de la retraite, ayant déjà obtenu une prorogation de la date de sa retraite, à servi une lettre de menace digne de l'époque coloniale au FO'O de Bamendjou et pour rien, il s'en est ainsi attaqué a un innocent qui n'a fait que oeuvrer pour la paix, la justice et l'équité dans son pays le Cameroun.


S'il le faisait pour pouvoir encore Obtenir des faveurs de sa hiérarchie afin de ne pas prendre sa retraite, nous lui disons qu'on ne s'attaque pas à l'enfant de dieu
Dire que à plusieurs reprises, le FO'O nous à mobilisé pour l'accompagner a Foumban répondre aux invitations du sultan roi des bamoun, le roi de Mr Yampen, nous continuons à nous demander quel mauvais dieu a poussé Yampen a offensé à un niveau aussi répugnant la famille royale Bamendjou et le peuple Bamendjou tout entier!! Nous l'invitons à retirer ses mots adressé a l'endroit de FO'O Sokoudjou et à présenter ses excuses au peuple Bamendjou, si non, ça ne va pas finir ou nous sommes.


Nous nous sentons blessés dans notre âme, nous ne sommes pas insensibles aux blessures et ce sont des blessures qui vont encore pourrir avant de bien faire mal
On ne s'attaque pas à un Na'atchemah pour rien si non ce sont les dieux des ancêtres qui vont juger et trancher son affaire.
La famille Royale exige les excuses publiques et n'attend pas se laisser humilier si ces excuses ne sont pas présentées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter