Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 11Article 555241

General News of Wednesday, 11 November 2020

Source: camerounweb.com/lefigaro.fr

Humiliation : insulté, un Camerounais malmène proprement un Français dans un métro (vidéo)

Un agent de la RATP (Régie autonome des transports parisiens) a manqué de respect à un Camerounais dans un transport commun en lui disant : « retourne au Bled ». Remonté, le jeune qui se présente comme un docteur a fait une belle leçon d’histoire à cet agent indélicat.
« Un petit agent de la RATP vient insulter un docteur", a-t-il lancé avant de démarrer son discours. Il rappelle à son interlocuteur tous crimes (crimes de sang et crimes financiers) commis par la France en Afrique. Du Cameroun au Tchad en passant par la Côte d'Ivoire, le jeune Camerounais dénonce dans un français clair et accessible, l'installation injustifiée des bases militaires françaises sur le continent africain. Il rappelle également au malheureux "petit agent" les poursuites exercées par la France contre les autres religions avant d'évoquer le sale rôle de l'hexagone dans l'exécution des juifs.



Les agents de la RATP au cœurs de plusieurs scandales


Le journaliste indépendant Raphaël Godechot a porté plainte pour «violence aggravée» contre des agents de la RATP qu'il accuse de l'avoir agressé alors qu'il cherchait à filmer un contrôle des titres de transports vendredi, des accusations qui ont amené la RATP a ouvrir une enquête interne. Le parquet de Paris a confirmé aujourd'hui l'ouverture d'une enquête confiée à la brigade des réseaux ferrés.

Le journaliste, qui a publié son témoignage sur le site Streetpress pour lequel il collabore, relate que l'agression a eu lieu vendredi soir dans le métro parisien, alors qu'il voulait filmer avec son téléphone l'interpellation d'un homme qui lui semblait effrayé car sans papiers, par une dizaine d'agents de la RATP. «Immédiatement un agent en civil s'approche de moi, me pousse, me met des coups, me pince et me tape dans le bas du ventre pour me faire reculer, afin de m'éloigner de la scène», raconte-t-il.

Un autre contrôleur «costaud» «l'étrangle par derrière», lui «donne des coups de pied et de genoux dans la jambe», le faisant tomber et casser sa carte de presse qu'il tenait à la main. Au final, ses blessures lui ont valu 3 jours d'ITT (Incapacité totale de travail).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter