Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 04Article 496228

General News of Wednesday, 4 March 2020

Source: Actu Cameroun

Humiliation de Biya: Fame Ndongo répond à Macron dans Jeune Afrique

Dans une interview accordée à Jeune Afrique Jacques Fame Ndongo revient sur les relations entre la France et la Cameroun à la lumière de la dernière brouille.
Le ministre d’État et par ailleurs responsable de la Communication du RDPC assure que les relations entre Paris et Yaoundé sont au beau fixe. Cela, en dépit des propos polémiques d’Emmanuel Macron sur les pressions qu’il exercerait sur son homologue camerounais.

Jacques Fame Ndongo rappelle que le président Biya est un chef d’État à la tête d’un pays souverain. Aussi, il qualifie de « sans fondement » les allégations du président français. Pour lui, le seul maître de Paul Biya, c’est le peuple camerounais.

« Le mot « pression » a une dénotation et une connotation extrêmement fortes. Il suppose une relation de subordination, voire de soumission, au détriment du président de la République du Cameroun. Cette allégation très péjorative est sans fondement, Paul Biya étant le chef d’un État souverain. Il n’a qu’un seul maître?: le peuple camerounais. C’est pourquoi ce peuple a été unanimement ulcéré par la « réponse » que vous évoquez », a dit Jacques Fame Ndongo.

Les propos d’Emmanuel Macron avaient suscité la polémique. Interpellé par un activiste du BAS au Salon de l’Agriculture de Paris sur la situation au Cameroun, notamment en zones anglophones, Emmanuel Macron avait indiqué qu’il allait exercer un « maximum » de pression sur Paul Biya pour que cesse les violences.

Plus loin, Emmanuel Macron révélait avoir était à l’origine de la libération de l’opposant Maurice Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter