Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 12Article 548242

General News of Monday, 12 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Homosexualité: les proches de Denis Wanko déballent tout

Mi-septembre, le consul général de la France au Cameroun avait dénoncé via une vidéo, une tentative d’enlèvement de son compatriote Denis Wanko. Quelques jours après cet incident, la justice camerounaise s’est justifiée évoquant l’homosexualité du jeune Denis Wanko. Selon une nouvelle source, il n’en serait rien. La mère de Denis aurait simplement tenté d’empêcher son fils de revenir en France car ce dernier s’apprêterait à faire de terribles révélations sur les autorités camerounaise et sa famille.

« Je suis tout à fait au courant du cas de Denis Wanko...
Sa mère ne voulait pas que son fils revienne en France parce qu'il avait de nombreuses révélations à faire sur elle et sur des personnalités du Cameroun et elle l'a accusé d'homosexualité à tort, Denis n'est absolument pas homosexuel...
Il est d'ailleurs revenu en France... », nous a confié notre source.

Retour sur les faits

Le consul général de la France au Cameroun avait dénoncé sur les réseaux sociaux ce qu’il appelait une « tentative d’enlèvement » du citoyen français Denis Wanko. Les faits se seraient produits à l’aéroport de Douala. Les autorités françaises au Cameroun ont ainsi saisi le procureur de la République pour savoir ce qui est reproché à leur compatriote. Il en ressort la mère de Denis Wanko aurait contacté le procureur de la République pour accuser son fils d’homosexualité.

« J'ai l'honneur de vous faire connaître que mon substitut de Douala Bonanjo a été saisi par la mère du nommé Wanko Denis qui a sollicité une interdiction de sortie du territoire vens l'Europe de ce dernier, compte tenu de ses problèmes de moeurs qui ont cours dans son domicile en France, notamment l'homosexualité.

Au vu de cette requête, j'ai demandé à cette dame de me saisir officiellement par écrit pour me permettre de procéder à une vérification exacte de la situation qui prévaut compte tenu de son âge et de prendre toutes les mesures utiles. Pour l'instant, toutes les informations ne m'ont pas encore été communiquées », a écrit le procureur général près la cour d’appel du Littoral au consul général de la France au Cameroun.

Il en ressort que l’attention particulière que la France accorde à ce citoyen a un lien avec son orientation sexuelle. L’homosexualité étant légalisée et encouragée en France, les autorités de ce pays tentent de faire respecter les droits de ce dernier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter