Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 27Article 615868

Actualités of Friday, 27 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Homosexualité : Fritz Messey Messey prend la clé des champs à la police

Il s’est échappé à la police judiciaire de Douala Il s’est échappé à la police judiciaire de Douala

• Fritz Messey Messey fait face à une nouvelle plainte

• Il s’est échappé à la police judiciaire de Douala

• Plusieurs cadre du PCRN trainent des casseroles


Les Camerounais découvrent au jour le jour les frasques des cadres du PCRN. Déjà cité dans une affaire de diffamation et de viol impliquant la jeune Mirabelle Lingom , Fritz Messey Messey qui se fait appeler Poutine Le Lion sur les réseaux sociaux, est à nouveau sous le coup d’une poursuite judiciaire. Engelbert Le Bon Datchoua, ancien cadre d’Orange Cameroun et chef d’entreprise a porté plainte contre le chargé de mission de Cabral Libii auprès du Tribunal de première instance de Bonanjo pour diffamation et cybercriminalité.

« Je puis vous assurer que du haut de mes 50 ans que je compte aujourd’hui, jamais et à grand jamais je ne me suis livré à des pratiques homosexuelles, ni en pensée, ni en parole et encore moins par des acteurs (…) Monsieur le procureur je viens donc ainsi porter à votre très haute attention ces faits d’une extrême gravité qui entachent aujourd’hui de façon désastreuse mon honneur, ma respectabilité et ma dignité », explique -t-il au procureur.

Convoqué à la police judiciaire de Douala pour s’expliquer, Fritz Messey Messey a été visiblement surpris par les faits qui lui sont reprochés. Il aurait tenté dans un premier temps de faire de la diversion, évoquant par moment le piratage de son compte. Voyant que les enquêteurs ne semblent convaincus par ses explications, il demande à se retirer pour appeler son avocat. C’est durant ces quelques moments d’inattention que le chargé de mission de Libii a pris la clé des champs laissant sa carte nationale d’identité entre les mains des fonctionnaires de police.

« C’est à ce moment que Fritz Messey alias Poutine Le Lion sort le grand jeu. Il prétend que son compte a été piraté. Puis se contredit en disant que ce compte n’est pas lui. Voyant que les deux versions ne tiennent pas face à la gravité de l’accusation il décide d’attendre son avocat. C’est alors qu’il se lève et fait semblant d’appeler son avocat. Après quelques pas dans la cour de la police judiciaire il va disparaître sans que les unités d’élite de la police ne s’en rendent compte. Abandonnant au passage sa CNI entre les mains de l’enquêteur qui n’a eu que ses yeux pour pleurer », rapporte Boris Bertolt.

D’autres cadres du PCRN sont en conflit avec la loi

Deux membres du PCRN sont impliqués dans un scandale financier. Il s’agit de Zibi Martin ( vice-président du bureau départemental PCRN Mefou Akono) et Ekongolo Didier ( Secrétaire général du bureau départemental PCRN Mefou Akono). Les deux ténors du parti de Cabral Libii sont accusés de vol par les membres de l'Association Mefou et Akono Ossu (Mefako) dont ils font partie du bureau exécutif. Une citation directe a été adressée au tribunal de première instance de Yaoundé et les deux présumés voleurs sont invités à se présenter le 22 septembre 2021.

Selon la citation directe que CamerounWeb a pu consulter, les deux cadres du PCRN également membres du bureau exécutif de l’association Mefako étaient censés créer un compte bancaire au nom de l’organisation et tenir des documents comptables. Tel ne fut pas le cas. Le bureau n’a jamais créé de compte bancaire au nom de l’association. Pire les cotisations et autres fonds de Mefako ont été utilisés par le bureau à des fins personnelles d’après la partie demanderesse.

La supercherie a été révélée lorsque l’Assemblée générale a demandé à ce que le bureau lui rende compte de la gestion des fonds mobilisés. « Que le bureau exécutif national n'a pas cru utile de réponde à cette demande et l'assemblée générale découvrira à sa grande surprise que le bureau n'avait ni ouvert un compte bancaire et ne détient davantage pas de document comptables. Que les sommes d'argent versées par les membres de l'association étaient utilisées par les quatre membres du conseil d'administration à des fins purement personnelles », lit-on dans la citation directe. Au total plus de 800 000 francs seraient distraits par les deux membres du PCNR et reste du bureau.

Rejoignez notre newsletter!