Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 30Article 616363

Actualités of Monday, 30 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Homosexualité : Fritz Messey Messey enfin auditionné

• Fritz Messey Messey a été entendu ce jour

• il a accusé Engelbert Le Bon Datchoua d’homosexualité

• Il avait fui lors de sa première audition



Le chargé de mission du Pcrn Fritz Messey Messey avait fui jeudi son audition à la police oubliant au passage sa carte nationale d’identité entre les mains des officiers de la police judicaire. Ce jour, le bras droit de Cabral Libii s’est rendu à nouveau à la police où il a été auditionné. Selon les sources, il était accompagné de son avocat. Fritz Messey Messey est accusé de diffamation.

Engelbert Le Bon Datchoua, ancien cadre d’Orange Cameroun et chef d’entreprise a porté plainte contre le chargé de mission de Cabral Libii auprès du Tribunal de première instance de Bonanjo pour diffamation et cybercriminalité.

« Je puis vous assurer que du haut de mes 50 ans que je compte aujourd’hui, jamais et à grand jamais je ne me suis livré à des pratiques homosexuelles, ni en pensée, ni en parole et encore moins par des acteurs (…) Monsieur le procureur je viens donc ainsi porter à votre très haute attention ces faits d’une extrême gravité qui entachent aujourd’hui de façon désastreuse mon honneur, ma respectabilité et ma dignité », explique -t-il au procureur.
Selon les sources, une confrontation est prévue demain 31 août 2021, entre Pcrn Fritz Messey Messey et Engelbert Le Bon Datchoua.

La fuite

Convoqué à la police judiciaire de Douala pour s’expliquer, Fritz Messey Messey a été visiblement surpris par les faits qui lui sont reprochés. Il aurait tenté dans un premier temps de faire de la diversion, évoquant par moment le piratage de son compte. Voyant que les enquêteurs ne semblent convaincus par ses explications, il demande à se retirer pour appeler son avocat. C’est durant ces quelques moments d’inattention que le chargé de mission de Libii a pris la clé des champs laissant sa carte nationale d’identité entre les mains des fonctionnaires de police.

« C’est à ce moment que Fritz Messey alias Poutine Le Lion sort le grand jeu. Il prétend que son compte a été piraté. Puis se contredit en disant que ce compte n’est pas lui. Voyant que les deux versions ne tiennent pas face à la gravité de l’accusation il décide d’attendre son avocat. C’est alors qu’il se lève et fait semblant d’appeler son avocat. Après quelques pas dans la cour de la police judiciaire il va disparaître sans que les unités d’élite de la police ne s’en rendent compte. Abandonnant au passage sa CNI entre les mains de l’enquêteur qui n’a eu que ses yeux pour pleurer », rapporte Boris Bertolt.