Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 07Article 547081

General News of Wednesday, 7 October 2020

Source: 237actu.com

Herve Emmanuel Nkom redevient à nouveau Camerounais

Herve Emmanuel dit avoir définitivement résolu son problème de double nationalité.

Pour mieux comprendre cette affaire, faisons un tour en arrière. Herve Emmanuel Nkom, s’était déclaré candidat à la députation à Douala 2e aux dernières élections législatives. Mais, le SDF, parti de Ni John Fru Ndi, va déposer un recours devant le Conseil constitutionnel pour annulation de la liste que conduit ce membre titulaire du comité central du RDPC.Le parti de la balance doutait en effet de la nationalité camerounaise de M Nkom.

Le Conseil constitutionnel va donc tenir le jeudi 19 décembre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé, l’audience solennelle du règlement du contentieux préélectoral. Et c’est ainsi que la candidature d’Hervé Emmanuel Nkom sera déclarée irrecevable.

Interrogé sur ce sujet, Herve Emmanuel Nkom, va soutenir qu’il s’agit d’une machination orchestrée contre lui aussi bien de l’intérieur de son propre parti que de l'exterieur. Il indique qu’il bel et bien camerounais, et avance comme pour preuve que son dernier certificat de nationalité date du 15 novembre 2019, lequel a été inséré dans son dossier de candidature.

Ce matin sur ABK radio, soit 8 mois après les élections couplées législatives et municipales, l’homme politique est revenu sur cette triste affaire qui a brisé son rêve de devenir député aux élections de février 2020.

Nkom dit avoir laissé derrière lui toutes ces histoires cousues de fil blanc et projette désormais vers l’avenir. « La question de double nationalité a été réglée par décision gouvernementale. D’ailleurs ça n'a jamais existé mais si ça peut faire plaisir à certains», déclare sans aucune autre précision Herve Emmanuel Nkom.

Alphonse Joseph Bibehe

Sur le cas Alphonse Bibehe qui défraie encore la chronique, le haut cadre du RDPC dont le dossier pour les régionales a été rejeté par le comité central du parti, Herve Emmanuel Nkom se montre compatissant ; « Ce qui arrive à monsieur Alphonse Joseph Bibehe me chagrine, ça m'a donné de l'amertume car c'est mon ami et c'est un ancien camarade. Qu'on cesse de faire les investitures à Yaoundé. On a le sentiment qu'il y'a une fixation sur les membres de la Sanaga Maritime et ceux du Littoral».

Herve Emmanuel Nkom enchaine ; « Dans notre parti, il y'a des gens qui multiplient des stratégies pour préparer l'après Biya. Et ceux qui font les calculs alimentaires et de positionnement, il faut les écarter. Le président doit trancher entre ces officines et l'intérêt général ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter