Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 10Article 540796

Actualités Régionales of Thursday, 10 September 2020

Source: La Nouvelle Expression N°5299

Haut-Nkam : le préfet, bouclier des maires

Luc Ndongo ne cache pas son opposition catégorique à toutes velléités visant à renverser en cours de mandat, des magistrats municipaux élus à l’issue du scrutin du 9 février dernier.

Au lendemain des sessions de plein droit des Communes consacrées à l’élection des exécutifs communaux, se sont créées des fissures entre certains Maires élus, leurs adjoints et des conseillers municipaux dans le Département du Haut-Nkam. Au fil du temps, loin de s’amenuiser, les batailles entre les différents protagonistes semblent plutôt s’envenimer.

Au point où, renseigne le Préfet du Haut-Nkam, les préoccupations de ‘certains élus ne convergent plus vers la quête des solutions pour répondre aux aspirations des populations et pour le rayonnement de leurs Communes. Ces derniers, souligne Luc Ndongo, fomentent plutôt des stratégies aux. fins d’obtenir la déchéance des Maires en poste. L’autorité administrative, lors de l’installation le 29 août dernier du Maire de Kékem, s’est montrée catégoriquement opposée à ces velléités.

«Le temps est donc venu de taire les querelles intestines dans le Département du Haut-Nkam. Dans d’autres Communes du Haut-Nkam, il y a des problèmes entre les Maires, leurs adjoints et les conseillers municipaux. Voilà à peine trois mois qu’ils ont pris les choses en main, au lieu de réfléchir au plan de développement de la ville, Ils passent le temps à nourrir des guerres intestines. D’autres ont même prétendu qu’ils vont s’associer pour renverser le maire élu», a révélé le Préfet. «Je leur dis que personne ne sera renversé, c’est vous qui risquez d’être balayés», a-t-il martelé.

L’autorité administrative a même brandi des menaces à l’encontre des adjoints au Maire et des conseillers municipaux dissidents. «Si ça continue, on vous suspend et on met une administration séquestre. Même le sous-préfet peut commander une Commune. Donc appel aux conseillers municipaux dissidents, on ne renversera aucun maire durant mon séjour dans le Haut-Nkam. Tout conseiller municipal ou adjoint au maire qui va continuer à faire l’indiscipline, je vais le suspendre, je peux le suspendre et je rends compte au Ministre de la Décentralisation et du développement local. Je vais le mettre de côté pour permettre aux autres de travailler. Que les indisciplines qui se sont manifestées au sein des Communes depuis les élections dans le Haut-Nkam cesse», a-t-il fulminé.

L’autorité de tutelle des maires a saisi l’occasion pour lever l’équivoque sur une question qui paraissait flou dans la tête de-dissidents. Il a en effet rappels que le fait qu’il existe un Maire e1 plusieurs adjoints ne voudrait pas dire qu’il y a à la tête d’une Commune, plusieurs Maires Car le maire a-t-il précisé, est le seul qui répond de la gestion financière d’une Commune et devra en répondre en cas d’interpellation devant les instances judiciaires compétentes. Les adjoints relève t-il, sont là pour accomplir les tâches spécifiques qui leur seront déléguées par le Maire «ils sois mis à la disposition du maire pou. emploi», a-t-il clarifié.

Malgré ce rappel, Luc Ndongo invite néanmoins les chefs d’exécutifs communaux de son territoire de commandement, travailler en synergie, no. seulement avec leurs adjoints mais également avec tous les conseillers municipaux, lés élites, les chefs traditionnels, pour atteindre les objectifs escompté en vue l’amélioration ne-conditions de vie des population.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter