Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 17Article 597328

Actualités of Monday, 17 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Harold Kouanfack Djifack : l’espoir de l'Afrique au concours de l’éloquence de la Sorbonne

L’espoir de l'Afrique au concours de l’éloquence de la Sorbonne L’espoir de l'Afrique au concours de l’éloquence de la Sorbonne

Il représente l’Université du Togo mais c’est toute l’Afrique et particulièrement le Cameroun qui le porte. Harold Régis Kouanfack Djifack est le seul africain en lice pour la phase finale du concours international de l’éloquence 2021 lancée par l’université de Sorbonne. Le jeune étudiant de la faculté des science et de la santé (FSS) de l’université du Togo a été révélé à Lomé grâce au concours d’art oratoire local dénommé « Les Joutes verbales » dont il est le lauréat de la dernière édition.


Tout en préparant son doctorat en médecine, Harold Régis Kouanfack Djifack développe sa passion pour le micro. Maître de cérémonie professionnel, il anime plusieurs évènements dans la capitale togolaise et se présente comme « un jeune doctorant en médecine passionné de santé publique et d'épidémiologie également amoureux de l'art oratoire ».


Pour se qualifier pour le dernier carré du concours international de l’éloquence 2021, le jeune camerounais a dû séduire le public par une argumentation intitulée « tous les chemins mènent-ils encore à Rome ? Négative ». Harold Régis KOUANFACK DJIFACK a majestueusement démontré comment la jeunesse se cache derrière cette citation pour se livrer des actes qui hypothèquent à jamais leur avenir. Pour convaincre le jury, il donne l’exemple d’un jeune qui, après l’obtention de son diplôme a cherché en vain de s’insérer sur le marché de l’emploi. A bout, il se lance le proxénétisme et le braquage. Cette voie, selon Harold Régis KOUANFACK DJIFACK n’amènera point ce jeune à « Rôme ».


Au Togo, les prouesses du futur médecin ont eu des échos au sein du gouvernement. La ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale Cina Lawson a personnellement appelé ses concitoyens à voter pour lui.
«Soutenons Kouanfack, étudiant en Médecine à l’Université de Lomé représentant l'Afrique à la finale du Concours International d’éloquence de l'Université prévu le 25 mai », avait-elle publié sur son compte Twitter.


Pour cette troisième édition du Concours international d’éloquence, quatre prix seront remis lors de la grande finale qui se déroulera sous la coupole du Panthéon. Il s’agit du « Grand prix Paris1 » décerné par le jury, qui récompense la meilleure prestation parmi l’ensemble des candidats, du « Prix de l'inspiration – AUF » décerné par le jury, qui récompense la prestation la plus créative, du « Prix révélation Fondation Voltaire » décerné par le jury, qui récompense un jeune talent prometteur et du « Prix du public TV5MONDE », décerné par le public, sur internet, qui récompense l'orateur ayant récolté le plus de votes en ligne sur la base de sa prestation en demi-finale. C’est pour cette troisième distinction que la communauté africaine toute entière se mobilise sur la toile.

Voici le lien pour participer au vote https://eloquence.pantheonsorbonne.fr/concours/prixdupublic2021

Un futur médecin touche à tout

Malgré son succès auprès du public, Harold Régis KOUANFACK DJIFACK ne se laisse pas distraire. Il reste fidèle à son principal objectif ; devenir un médecin. Et il se donne les moyens. En 2020 il a obtenu un certificat en essais cliniques sur les maladies infectieuses et tropicales délivré par l'Institut Pasteur. L'année suivante il développe ses connaissances sur paludisme, l'une des principales causes de mortalité infantiles en Afrique. Toujours en 2021, il se fait former par l'OMS sur la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Togo.

Rejoignez notre newsletter!