Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 15Article 579796

xxxxxxxxxxx of Monday, 15 March 2021

Source: stopblablacam.com

HRW reconnait enfin l'ampleur des exactions des séparatistes anglophones

Depuis plusieurs années, Human Right Watch renvoyait dos à dos les séparatistes camerounais anglophones et les autorités camerounaise. L’ONG dénonçait avec force et précision les bavures de l’armée régulière camerounaise, mais restait plus discrète sur les violences infligées aux populations par les séparatistes, presque victimisées dans ses rapports.

Ce parti pris a fini par susciter de nombreuses réactions et contraint l’organisation à publier un communiqué reconnaissant des abus de la part des rebelles anglophones. Même si le terme « abus » relève d’un certain euphémisme, pour qualifier des actes tels que la froide exécution d’enfants dans une salle de classe, l’ONG cite quelques exemples édifiants d’enlèvements, d’exécutions, de tortures, de racket généralisé, d’attaques meurtrières de convois humanitaires, etc.

« Le 13 février, des combattants séparatistes ont tué trois chefs de tribus dans le village d’Essoh Attah, situé dans la région du Sud-Ouest, parce qu’ils avaient refusé de leur reverser les bénéfices de leurs ventes de cacao et avaient promu l’éducation », cite le rapport.

« Les séparatistes ont entravé l’acheminement de l’aide humanitaire, tuant et torturant ceux qu’ils soupçonnaient de collaborer avec les autorités et les forces de sécurité.»

Ou encore ce témoignage d’un homme de Bafut, dans la région du Nord-Ouest. « Les combattants séparatistes harcèlent tout le monde. Ils exigent de l’argent et si vous n’êtes pas en mesure de payer, ils vous menacent ou vous kidnappent. »

HRW conclut son communiqué en conseillant aux autorités camerounaises de mieux protéger les populations et au Conseil de sécurité de l’ONU d’imposer des sanctions ciblées, telles que l’interdiction de voyager et le gel des avoirs, à tous ceux dont la responsabilité est établie dans ces exactions.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter