Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 04 19Article 590686

Actualités of Monday, 19 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Héritage : Paul Eric Kingué est mort pauvre, selon l'un de ses 'fils'

Blaise Nsangou, l'un des 'fils' de l'ancien maire de Njombé Penja fait de nouvelles révélations sur la vraie vie de son défunt père.

'Tellement tu étais bon que tu es mort pauvre.
Ton amour pour ton peuple t'a laissé partir pauvre sur cette terre des méchants et des hypocrites.
Tes combats toute ta vie ont été de rendre ton peuple heureux mais hélas tu es mort comme jésus christ qui était mort pour l'humanité suite à la méchanceté des humains', écrit Blaise Nsangou sur sa page Facebook.

L'hypothèse d'un empoisonnement est prégnante après le décès survenu en début de semaine dernière du désormais ancien Maire de Njombe Penja Paul Éric Kingué.

Selon plusieurs sources concordantes, Paul Éric Kingué n'est pas mort de sa belle mort, encore moins de Covid-19, comme laisse croire son certificat de genre de mort.

Pour un habitant de la localité de Penja joint au téléphone : 'Notre maire s'était attaqué à beaucoup d'intérêts. Le dossier de la poussolane de Djoungou était très périlleux. Beaucoup d'intérêts sont en jeu dans cette affaire...ces gens étaient prêts à tout, y compris même à le liquider plutôt que de payer le prix qu'exigeait notre défunt maire. Vous savez vous même que c'est cette pouzzolane qui alimente la cimenterie de Cimencam basée à Douala', déclare cette dernière.

'Voyez-vous ! Cimencam est une société qui possède des intérêts à la fois gouvernementaux et français. Le faire tuer ne pouvait donc que être de nature à laisser les choses se passer comme avant. À mon avis, PEK a fait montre d'une incroyable naïveté. On l'a incontestablement empoisonné comme ça avait été le cas avec l'ancien maire de Buea Ekema', ajoute cette habitante de Penja.