Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 27Article 487594

General News of Monday, 27 January 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Hôpital de New-Bell: Halimatou Mamadou des régies financières prise en flagrant délit

Se prévalant de sa position, dame Halimatou Mamadou David, par ailleurs députée suppléante ne s’offusque guère de s’en tenir aux dispositions régissant les établissements sanitaires, notamment en son volet de restriction faite aux établissements de pompes funèbres de se retrouver dans les environs de ceux-ci, ne serait-ce qu’à en juger par le déguerpissement récent de bon nombre de ces pompes funèbres aux environs de certains centre hospitaliers publics de renom à l’instar de l’hôpital général de Douala où lesdites pompes funèbres ont cessé de se mouvoir.

En fait, elle a surfé sur le laxisme ambiant des responsables attitrés des hôpitaux publics notamment pour s’y faire du beurre selon l’expression consacrée tant il est avéré aujourd’hui que l’exercice des pompes funèbres aux abords de l’hôpital de district de New-Bell obéirait à un savant artifice de cette dernière qui a réussi la prouesse de faire des opérateurs de cette filière ses protégés desquels elle tirerait les marrons du feu en termes de redevances indues qu’ils lui verseraient pour se soustraire à la règlementation en vigueur. Pire encore, cette dernière en était à faire du trafic d’influence sur les directeurs des hôpitaux publics en brandissant des menaces à peine voilées puisqu’elle a parfois réussi d’obtenir la tête des personnels qui ne lui plaisaient pas et s’insurgeaient contre ses méthodes plutôt dictatoriales.


C’est le cas effectivement de le penser quand on sait que cette dernière n’hésite pas à brandir le fait qu’elle ne puisse répondre de telles dispositions ne relevant pas de son département ministériel, étant donné qu’elle est agent du ministère des finances. Mais il n’empêche qu’elle outrepasse ses prérogatives et attributions en faisant prévaloir son statut politique dans un amalgame au sortit duquel elle a entraîné dans le centre hospitalier de New-Bell un déficit en personnel soignant pour y avoir fait renvoyer certains personnels. Et en cette période préélectorale, on croirait qu’elle soit en campagne sauf qu’avec un tel comportement, celui-ci la dessert plutôt à moins qu’elle sache bénéficier de soutiens occultes qui la prémuniraient du vote des électeurs le jour dit. Dans tous les cas, il s’agit là d’abus de fonction doublés d’un délit d’initiée au sens de la loi, sauf de croire qu’elle en serait exempte.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter