Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 10 14Article 473923

General News of Monday, 14 October 2019

Source: camerounweb.com

Guerre ouverte entre les chefs traditionnels de Lebialem et 'Field Marshal'

Des images et des vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux le 1er octobre 2019, montrant Oliver Lekeaka, alias Field Marshal, se faire introniser le roi de Lebialem. Cet acte du leader du groupe armé ‘Dragon Rouge’ luttant pour la sécession de la zone anglophone a provoqué la colère des dignitaires traditionnels du milieu réfugiés à Yaoundé.

Les Fons des sous-préfectures d’Alou, Fontem et Wabane qui composent Lebialem dans la région du Sud-Ouest ont appelé le gouvernement à assurer leur retour rapide dans leurs palais.

Réunis à Yaoundé ce lundi 14 octobre, les gardiens de la tradition Lebialem affirment que leurs palais ont été profanés par les combattants des ‘Dragons Rouges’. Pour ces derniers, en leur absence, par crainte d'insécurité, les combattants sécessionnistes ont violé leurs coutumes et leurs traditions. Pour redresser la situation, ils invitent le gouvernement à utiliser tous les moyens nécessaires pour leur permettre de reconquérir leur trône.

Selon le sénateur Fon Lekunze, président de la conférence Libialem Fons, les jours des combattants qui règnent avec terreur dans la préfecture de Lebialem sont comptés.

Il a reproché à certains de leurs sujets de prêter allégeance à des sécessionnistes qui contrôlent pratiquement la plus grande partie de la préfecture.

Une plus grande partie de la préfecture de Lebialem est pratiquement contrôlée par les sécessionnistes et la plupart des habitants ont été forcés de fuir vers la préfecture de Menoua, dans la région de l’Ouest, pour des raisons de sécurité.