Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 01Article 502534

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 1 April 2020

Source: 237online.com

Guerre ouverte entre le chef Bafoussam et ses frères

Le litige porte sur la cession d’un lot de 900m2 au lieu-dit Famla-Akwa de Bafoussam, appartenant à la succession de leur père, sans l’accord des cohéritiers.

70 frères et sœurs du chef Bafoussam Njitack Ngomge Pelé ont saisi un huissier pour sommer Alphonse Koagne, frère du feyman Donatien récemment décédé en Asie dans des circonstances tragiques, d’arrêter les travaux en cours au lieu-dit Akwa à Bafoussam, où vient d’avoir lieu une cérémonie de pose de la première pierre de l’hôtel » Pa’a loussi » de Bafoussam, prévu pour un R+5 avec sous-sol, piscine, ascenseur et 60 chambres haut standing.

Réunis sous le « collectif des princes et princesses Ngompe », la sommation des ayant-droits dont nous avons reçu copie fait injonction à sieur Koagne Alphonse d’arrêter les travaux par lui entrepris et ceux à entreprendre sur le terrain en question et réparer les préjudices qu’il a causé aux requérants tout en quittant et laissant libre de toute occupation ledit terrain. Il s’agit d’une parcelle d’environ 900 m2 situé à Famla-Akwa, appartenant aux ayant-droits de la succession de feu Ngompe Elie, ancien chef supérieur de Bafoussam, décédé à la fleur de l’âge, alors qu’il n’avait pas atteint la cinquantaine. Selon nos informations, ce terrain a été cédé par le Fo ‘ô actuel des Foussep Ngompe Pelé, « sans l’avis des autres ayant-droits. » Il est à noter que les requérants agissent en qualité de cohéritiers et le chef, auteur de la transaction foncière est administrateur des biens.

La cérémonie de pose de la première pierre sous le site querellé a eu lieu mardi dernier, « Placée sous la coupole de Sa Majesté Njitack Ngompe Pele Foh Roi des Nsep en présence du promoteur » Papa Étoiles » Alphonse Koagne, des élites, notables et populations, » peut-on lire sur les réseaux sociaux. Nous reviendrons plus en détail sur cette affaire avec Membou jean Claude, le porte-parole du « Collectif des princes et princesses Ngompe », qui compte attaquer en justice la décision de leur frère Ngomge Pelé, administrateur des biens de leur père qui à son décès, comptait environ 150 enfants. Selon nos informations, aucun des membres du collectif ne jouit de cette rente qui compte de nombreux biens immobiliers et agro-pastoraux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter