Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 30Article 564788

General News of Wednesday, 30 December 2020

Source: Le Quotidien

Guerre entre Paul Biya et Tumi, Ngoh Ngoh et Dion Ngute: voici l'homme derrière la machination

Depuis quelques années, celui qui s’est essayé dans la presse au Cameroun mais en vain et qui, grâce aux technologies de l’information et de la communication a, depuis l’Europe où il est allé se réfugier, mis sur pied un vaste réseau d’arnaque, rançonne au quotidien les dignitaires de la République. Son stratagème, tisser des histoires fabriquées de toute pièce tant sur le quotidien de ces personnalités que sur la marche du Cameroun. Sa dernière trouvaille pour se faire de l’argent est le rapport des conflits imaginaires entre d’une part le Président Biya et le Cardinal Tumi et d’autre part entre le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Chief Joseph Dion Ngute et le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.Les quatre personnalités entretiennent de bonnes relations qu’un imposteur nommé Bertolt ne sauraient ternir avec sa bile qu’il verse à longueur de journée pour contenter les ennemis du Cameroun qui veulent opposer ses fils afin de le voir plonger dans le chaos. La participation du Cardinal Tumi au grand dialogue national convoqué par le Président Biya est l’une des preuves palpables de cette entente entre les deux personnalités. Il en est de même entre le PM et le SG/PRC qui jouent chacun son rôle auprès du Chef de l’État pour la bonne marche du Cameroun qui, lancé dans le septennat des grandes opportunités, aspire à son émergence à l’horizon 2035.

Boris Bertolt ou Boris Berthold, le plus important ne se trouve pas sur ces détails qui relèvent de l’orthographe exact du nom que promeut pour sa personne et pour ses actes ce personnage qui depuis quelques temps, s’est arrogé le titre si tant il est vrai qu’on peut le dire ainsi de lanceur d’alerte sur les réseaux sociaux. Son nom plusieurs, l’évoquent pour apprécier ses quolibets, pour d’autres pour fustiger avec la dernière énergie ses déclarations mensongères et calomnieuses sur à la fois certains nobles citoyens de la République du Cameroun qui ont cru en leur pays et aux efforts fournis par les pouvoirs publics dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie et qui y vivent en toute aise,que sur le Cameroun. Au grand mépris du statut des uns et des autres, le lanceur d’alerte dès qu’il a reçu des informations qui pour l’essentiel ne sont pas avérées, à coût de FCFA que les calomniateurs lui envoient pour sa pitance et sa survie, il verse sa bile sur x individu. En grand « procureur » et « juge » il est celui qui après avoir déterminé les charges,présenté ses réquisitions, arrête la sentence de ceux qui sans défense ,ont été préalablement jugé par lui...Seulement, dans sa démarche qui se veut «journalistique» excusez du peu,sieur Boris Bertolt ou Berthold c’est selon,ne recoupe pas l’information à la base,ne fait pas la critique des sources avant d’accomplir sa sale besogne. Aussitôt information envoyée par n’importe quel quidam à Boris Bertolt suivie de quelques F CFA ou Euros, celui qui se targue d’être l’ami de plusieurs dignitaires de la République, n’hésite guère à jeter en pâture, ses victimes .Qu’elle soit avérée ou pas,Bertolt utilise l’information mise à sa disposition pour faire chanter ces personnes» incriminées» par ses soins. La mayonnaise peut prendre avec ceux qui effectivement ont des choses à se reprocher mais pour l’essentiel des personnes qui elles, ne se reconnaissent pas en ses élucubrations, mensonges, agressions via les réseaux sociaux,c’est un non catégorique qu’ils s’offrent le plaisir de mettre en déroute, les manœuvres ubuesques de ce personnage à l’allure fébrile .Une attitude qui suscite régulièrement le courroux du lanceur d’alerte qui en profite pour se défouler à partir de sa cachette en Europe, sur tous ceux qui ont refusé de lui verser le moindre argent... Le mensonge à fleur de peau L’un de ses derniers mensonges est la nature des relations entre le président de la République, Son Excellence Paul Biya et le Cardinal Christian Tumi,le premier Ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute et le Ministre d’État,Secrétaire général à la présidence de la République, Ngoh Ngoh Ferdinand. Dans ses écrits qui frisent le ridicule ,l’homme a annoncé que le Président Biya et le Cardinal Tumi ne s’entendaient plus et que le Premier ministre, Chef du gouvernement,Dion Ngute en a contre le Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.Approchés, certains collaborateurs de ces personnalités ont été catégoriques et affirment sans ambages qu’il n y a aucun problème entre ces personnalités non sans exprimer leur surprise quant aux déclarations mensongères de Boris Bertolt. Sérieux. Boris Bertolt a-t-il échangé avec le président Biya ou le Cardinal Tumi pour tirer d’eux,l’expression de leur mésentente ? A-t-il rencontré le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Dion Ngute ou le Ministre d’État,Secrétaire Général de la Présidence de la République pour tirer d’eux,les plaintes du premier cité accusant le second d’abus de pouvoir? Que nenni ! Cette démarche n’ayant pas été respectée, toutes les informations publiées et concernant les personnalités mises en exergue, ne sont que des ragots. Démasqué, humilié, Boris Bertolt devrait arrêter ses histoires fabriquées de toutes pièces pour se ranger du côté de ceux qui rêvent d’un Cameroun meilleur mais dans la paix,la concorde et l’unité nationale laquelle voudrait être brisée par les ennemis du Cameroun qui ne baissent aucunement les bras eux qui financent les sortie de sieur Boris Bertolt. Le peuple camerounais qui n’a jamais été dupe,a compris de quel côté se trouve la vérité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter