Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 12Article 519973

General News of Friday, 12 June 2020

Source: 24cameroun.com

Guerre entre Eric Kingue et le préfet du Moungo: Cabral Libii donne sa position


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le député Cabral Libii apporte tout son soutien au maire de Njombe-Penja, est à couteau tiré avec le préfet du Moungo dans une affaire d’exploitations de ressources naturelles.

C’est un secret de polichinelle. Paul Eric Kingue et le préfet du Moungo ne s’entendent pas sur la gestion des ressources naturelles notamment la pouzzolane. Le maire de Njombe-Penja et le préfet se sont affrontés à ce propos, par voie de correspondance. l’affaire ayant été relayée par la presse et rendue publique, elle a été suivie par plusieurs personnalités parmi lesquelles, le député du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) Cabral Libii. L’honorable a pour sa part tranché en faveur de l’ancien directeur de campagne de Maurice Kamto.
« Je salue le courage du Maire de Njombe, Paul Eric Kingue (que j’ai suivi a INFO TV), contre une entreprise d’exploitation de la POUZZOLANE. Au dela de Njombe, les municipalités ne peuvent être écartées de l’exploitation des ressources naturelles locales », a-t-il écrit sur son compte Twitter le 11 juin 2020.



Rappelons que le 2 juin dernier, le préfet du Moungo a écrit à Paul Eric Kingue, pour lui faire un certain nombre d’observations par rapport à l’affaire suscitée. «Faisant suite aux nombreuses plaintes adressées à votre encontre par certains services techniques départementaux et divers opérateurs économiques, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir privilégier le recours aux voies légales ou règlementaires dans toutes vos réclamations. L’utilisation de toute autre méthode dans la recherche des solutions à vos préoccupations ou difficultés, serait assurément inefficace en ce qu’elle fragiliserait la bonne gouvernance locale que vous êtes censés incarner d’une part, et d’autre part vous exposerait ainsi que votre Commune à des poursuites judiciaires de toute sorte, entravant ainsi la bonne marche de collectivité et le processus de décentralisation tout entier », peut-on lire dans la correspondance de l’autorité administrative.

En réponse à la correspondance du préfet du Moungo, Paul Eric Kingue a aussi écrit «j’accuse bonne réception de votre correspondance…Y faisant suite, j’observe, qu’à l’entame, votre correspondance contient des formules simplement déclaratoires et, par conséquent, insusceptibles de renseigner clairement sur la nature et la source organique «des plaintes», puis sur mes méthodes de travail qui mineraient la gouvernance locale. J’en déduis que vos remarques, à peine voilées, ont trait à ma détermination à éradiquer le pillage et la commercialisation illégaux de la pouzzolane qui obèrent, substantiellement, les recettes communales pourtant déterminantes à la réalisation des objectifs de développement local destinés au bien-être des populations dont le maire est le mandataire en chef, astreint à l’obligation de bilan au terme du mandat populaire».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter