Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 08Article 565784

General News of Friday, 8 January 2021

Source: Cameroon Info

Guerre de clans: Dion Ngute seul face à Ngoh Ngoh, Atanga Nji et René Sadi

Selon Le journal Africa Intelligence éditée à Paris, ce sont les conseillers de Paul Biya «qui gèrent au jour le jour l’action de l’exécutif».

Le Premier ministre camerounais n’aurait pas beaucoup d’autorité sur ses collaborateurs ministres. C’est ce qu’affirme le journal disponible par abonnement Africa Intelligence dans son édition de ce 7 janvier 2020. Dans l’article intitulé «sans pouvoir, le premier ministre Joseph Dion Ngute se rebiffe» l’on peut lire que ce sont les conseillers de Paul Biya «qui gèrent au jour le jour l’action de l’exécutif». L’on y rappelle que le Premier ministre a fait une sortie «violente» lors du Conseil de cabinet du 30 décembre 2020.

Le journal écrit que le Premier ministre a «accusé ses collègues au gouvernement de ne pas se soucier de l’intérêt et du développement du pays, et a dénoncé l’instrumentalisation des médias locaux par certains ministres pour en dénigrer d’autres». Une sortie présentée par certains comme un aveu d’impuissance, indique le journal.

Selon notre confrère, Dion Ngute n’est que le Premier des ministres dans le protocole et n’a aucune autorité sur les autres membres du gouvernement. Africa Intelligence ajoute que «le seul à disposer d’une véritable autorité sur l’exécutif est le secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh qui, même s’il a le rang de ministre d’Etat, ne pend jamais part aux conseils de cabinet, mais répercute aux ministres "les très hautes instructions du chef de l’Etat, au risque de contredire les instructions du premier ministre"».

Le journal croit savoir que Dion Ngute n’est pas d’accord avec Ngoh Ngoh, Atanga Nji et Sadi qui refusent tout dialogue avec les séparatistes anglophones. Il indique que même si Ngoh Ngoh a toute autorité sur le quotidien de l’exécutif, il «se contente de relayer les instructions de Paul Biya». Notre confrère le dit tenu à l’écart de l’enjeu qu’est la désignation du dauphin du président de la République. Il croit savoir que ce passage de relais va prendre la forme d’un remaniement ministériel «dont seuls Samuel Mvondo Ayolo et Paul Biya connaissent actuellement les contours».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter