Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 15Article 527422

General News of Wednesday, 15 July 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Guerre au NOSO: plus de 60 civils enlevés dans le comté de Lebialem


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Des responsables de l'armée du gouvernement camerounais ont annoncé lundi à la radio et à la télévision d'Etat qu'ils avaient ouvert une enquête sur l'enlèvement de 63 civils, dont des femmes, qui ont été emmenés par des hommes armés dans le comté de Lebialem.

Le porte-parole de l'armée du Cameroun a blâmé les Forces de restauration d'Ambazonie pour cet incident.

Des témoins oculaires disent que les civils buvaient dans un bar lundi à Mmouck Leteh, lorsque des hommes lourdement armés les ont tenus sous la menace d'une arme et les ont emmenés vers une destination inconnue.

Notre correspondant à Lewoh n'a pas encore confirmé l'exactitude du rapport, mais Cameroon Concord News comprend que les personnes arrêtées par les agents de sécurité d'Ambazonia étaient des Camerounais du Sud qui coopéraient avec des soldats français du Cameroun.

Le comté de Lebialem a récemment connu des affrontements violents entre l'armée du gouvernement camerounais et les groupes de restauration du sud du Cameroun.

Aucune force d'autodéfense du sud du Cameroun dans le comté de Lebialem n'a revendiqué l'enlèvement.

Les combats entre les forces gouvernementales camerounaises et les groupes armés du Cameroun méridional se poursuivent depuis 2017 après que le président Sisiku Ayuk Tabe a déclaré l'indépendance de la République fédérale d'Ambazonie.

Selon les Nations Unies, plus de 700 000 Camerounais ont été déplacés à l'intérieur et à l'extérieur en raison des combats.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter