Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 24Article 575332

General News of Wednesday, 24 February 2021

Source: Actu Cameroun

Guerre au NOSO: la traque de Field Marshall porte ses premiers fruits

Le commandant en second de ses troupes, les Red Dragons, a été arrêté par les militaires au lendemain de l’assassinat de trois chefs traditionnels dans la région.
Dans la nuit du 13 février 2021, un groupe de terroristes, dirigé par Olivier Lekeaka alias Field Marshall, agissant sous les ordres de son frère aîné Christopher Anu qui vit aux États-Unis, a envahi le village d’Essoh-Atah, arrondissement de Fontem, département du Lebialem, région du Sud-Ouest. Ils ont pris pour cible cinq chefs traditionnels, qu’ils ont emmenés de force sur la place du marché vers minuit. Au cours d’une exécution d’une rare barbarie, les chefs Peter Fualasoeh, Benedict Formin et Simon Forzi ont été abattus de sang-froid à l’aide de machettes. Les deux autres ont eu la vie sauve grâce à l’armée qui accourait à leur secours.

Quelques jours après ce meurtre, l’armée a organisé une battue qui a permis de mettre la main sur le commandant en second des Red Dragons d’Olivier Lekeake. Ce dernier a été pris en état d’ébriété avancée alors qu’il se trouvait avec ses camarades criminels dans une buvette de la localité. Les crimes étaient de ces chefs étaient d’avoir refusé de remettre le produit des ventes de leur cacaoet d’encourager les autres villageois à ne pas succomber à la pression de ce redoutable gang. En outre, ils ont été accusés d’avoir organisé des écoles dans le village car l’un d’entre eux était directeur d’école.

Face à cette situation barbare, tous les habitants du Lebialem résidant à Yaoundé ont organisé une manifestation pour dire non à la barbarie. « Nous sommes ici pour désigner le diable par son nom ; Christopher Anu, frère de Olivier Lekeake, finance les tueries et les exactions par des assassins et des voleurs. C’est lui qui commandite les assassinats et d’autres actes de barbarie. Son frère est son bras armé à travers plusieurs bandes armées qui tuent, volent, violent. Ils récoltent ce qu’ils n ’ont pas semé », explose Paul Tasong, élite du Lebialem, ministre délégué à l’Economie qui relève que c’est le pire acte odieux qu’on ait vu dans le département.



Le peuple épris de paix de Lebialem, qui constitue la majorité silencieuse modérée, poursuit Paul Tasong, est appelé à rester extrêmement vigilant et à renforcer la coopération et la collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour déterrer ces méchants qui ont pris une partie de leur division en otage. Bertus Ata-song, ex-combattant et représentant de la jeunesse du Lebialem à la manifestation, Olivier Lekeake sera traqué dans toutes les forêts du département. «Il n’y a pas un seul coin de forêt qu’on ne connaisse pas ; nous allons intensifier la collaboration avec les autorités pour débusquer Lekeake de son trou», prévient-il.


Pour le chef de Fontem, il n’y a aucune condition de vie meilleure quand des gens incendient des maisons, des chefferies, tuent, violent, volent, massacrent des populations. «Malgré les atrocités commises contre la tradition et contre les populations, les chefs ne peuvent pas et ne vont jamais abandonner leurs populations », martèle le chef de Fontem.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter