Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 30Article 545230

General News of Wednesday, 30 September 2020

Source: Cameroon Info

Grosse révélation de Kamto sur les commissariats et les postes de gendarmerie(RFI)

Le leader du MRC a accordé un entretien fleuve à Polycarpe Essomba, le correspondant de Radio France Internationale au Cameroun. L’opposant dénonce son assignation à résidence de fait, les arrestations arbitraires et détentions illégales de ses militants à l’occasion des marches du 22 septembre 2020. Il pointe aussi une forme de tribalisme dans les arrestations qui ont eu lieu.


Voici des extraits choisis pour vous



'Ces centaines d'interpellations musclées sont bien la preuve des marches, et j'insiste, pacifiques, ont eu lieu. Les vidéos, des images existent. Ces gens n'ont eu aucune confrontation avec les forces de l'ordre. Ils n'ont bousculé personne, n'ont porté atteinte aux propriétés publics ou privées. Avant les marches, nous avons publié un code du marcheur pacifiste et les gens ont scrupuleusement respecté ce code. D'où vient-il donc qu'il y ait eu autant de tortures ?'

'Au moment où je vous parle, dans les commissariats, les postes de gendarmerie, en particulier à Mboppi à Douala et à l'Ouest, des gens sont traités de manière cruelle, inhumaine et dégradante. Des gens qui d'ailleurs sont maintenus en détention sur la base d'une sélection au patronyme. Parce que nous avons plusieurs témoignages qui disent que des gens qui étaient porteurs de noms qui n'étaient pas des noms que l'on peut attribuer à une région que l'on dit être un soutien à ces marches où à l'insurrection ont été relâchés'.

'On a entassé à Douala des hommes et femmes dans un petit couloir où ils vivent depuis une semaine, vous vous imaginez ? Vous avez des femmes qui ont leurs menstrues qui ne peuvent pas se changer, faire leur toilette, où sommes-nous? Que sommes-nous devenus dans ce pays ? Il n'y a aucun gouvernement qui respecte quelque peu ses citoyens qui peut les traiter ainsi. Mêmes les bandits ou les malfrats ne sont pas traités de la sorte...'

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter