Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 28Article 569824

Actualités Régionales of Thursday, 28 January 2021

Source: Cameroon Info

Grogne: Des commerçants en grève à Dschang (Ouest)

Il s’agit de ceux du marché A de la ville éponyme, qui dénoncent une augmentation du simple au double des prix des locaux commerciaux.

A Dschang, capitale départementale de la Menoua, région de l’Ouest, des commerçants du «marché A» sont descendus dans la rue pour protester contre l’augementation des prix des boutiques, rapporte le journal Le Jour de ce jeudi 28 janvier 2021. Ils en ont après le maire de cette commune, Jacquis Kemleu Tchabgou, qui aurait, selon eux, décidé unilatéralement de revoir la location mensuelle des boutiques, du simple au double. L’on apprend par ailleurs que pour des locaux qui coûtaient 3500 FCFA le mois, il faut désormais débourser la somme de 10 000 FCFA.

Bien qu’ayant été prévenus à l’avance, cette mesure n’a pas croisé leur assentiment, et ils l’auraient fait savoir à l’exécutif communal à travers leur porte-parole. Nos confrères rapportent que «selon une source dans cette mairie, les innovations mises en place dans ce chapitre visent d’abord à assainir ce secteur mais également à optimiser les entrées financières pouvant permettre de financer les projets propres pour le bien des populations».

Et même si cette mesure concourt à l’éparnouissement de l’ensemble de la communauté, les commerçants ne décolèrent pas et dénoncent un «abus d’autorité». Ils ont donc entrepris de fermer leurs échoppes et magasins pour descendre dans la rue exprimer leur ras-le-bol.

L’on apprend également que cette décision est un stratagème de la mairie de Dschang pour procéder à l’assainissement des marchés de la ville, où des commerçants occupent illégalement des boutiques depuis de nombreuses années, sans s’acquitter des indemnités locatives qui leur sont dues.

Cette mesure s’inscrit dans la politique de réforme entreprise par l’édile de Dschang depuis son arrivée en février 2020 à la tête de cette commune. En août 2020, il avait déjà décidé de donner une embellie à sa cité en procédant à la démolition des constructions anarchiques sur les emprises publiques, et à éradiquer les épaves de véhicules qui encombraient les trottoirs, non sans grincements de dents.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter