Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 16Article 556264

Health News of Monday, 16 November 2020

Source: Actu Cameroun

Grippe aviaire: comment le gouvernement prépare la riposte

Le pays compte entre autres renforcer la surveillance au niveau de ses frontières et faire appliquer « rigoureusement » les mesures d’inspection sanitaire vétérinaire.

Entre le 23 octobre et le 06 novembre 2020, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a lancé une alerte sur l’apparition récente de la propagation des foyers de l’influenza aviaire hautement pathogène au Danemark, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Russie et en Israël. Afin de limiter les risques d’introduction du virus sur son territoire, le gouvernement camerounais a récemment pris de nouvelles mesures.

‘D’abord, le pays compte renforcer la surveillance au niveau de ses frontières et faire appliquer « rigoureusement » les mesures d’inspection sanitaire vétérinaire, conformément aux termes de la décision du 25 juillet 2006. Cette dernière interdit l’importation de certaines espèces sensibles à l’influenza aviaire hautement pathogène et de certains matériels d’élevage.

L’objectif du gouvernement camerounais est d’éviter le scénario catastrophe de 2016.

L’Interprofession avicole du Cameroun (Ipavic) précise.d’ailleurs que le secteur qui employait plus de 320000 personnes en 2016 n’en compte plus que près de la moitié. Le cheptel national des poules pondeuses et de poulets de chair est passé respectivement de 8 millions et 48 millions en 2016, à seulement 3 millions et 25 millions à fin 2017.

A l’instar de 2016, le gouvernement risque d’appliquer des mesures restrictives à savoir, l’interdiction d’accès au site d’élevage à toute personne étrangère, la soumission dés sites d’élevage aux visites quotidiennes des services vétérinaires et des personnels de santé. Au cas où la situation venait à s’aggraver, le gouvernement pourrait recourir à l’abattage systématique des cheptels. Les mesures pourront aussi aller jusqu’à l’incinération et l’enfouissement de toutes les carcasses conformément à la règlementation en vigueur dans le pays.

Selon ^Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’épizootie de grippe aviaire due au virus A/H5N1 qui a commencé à toucher les oiseaux domestiques et sauvages et l’homme en Asie du Sud-Est en mi-2003, et qui a depuis lors gagné le reste de l’Asie, l’Afrique et l’Europe, est la plus étendue et la plus grave jamais enregistrée. Jusque-là, les flambées de grippe aviaire hautement pathogène chez les volailles et les oiseaux sauvages étaient rares.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter