Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 28Article 544816

General News of Monday, 28 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Graves révélations sur la mafia d’une société au Port Autonome de Douala

C'est un témoignage d'un agent du Port Autonome de Douala publié par le lanceur d'alerte Boris Bertolt que la rédaction de camerounweb vous propose de découvrir

Nous vous avions écrit pour dénoncer une situation de faux et usage de faux depuis 2004 par certains hauts cadres de l'époque qui sont toujours tapis dans l'ombre au port de Douala et continuent de profiter des dividendes du remorquage au détriment des caisses du PAD et des caisses de l'Etat.
Rawul Minlo a moins de cinq ans au port et il ne connaît pas grand chose dans le dossier remorquage. Sait-il que Siyam Siewe malgré son incarcération depuis 2006 recevrait régulièrement sa part de gâteau depuis les ABEILLES CAMEROUN jusqu'à BOLUDA CAMEROUN?

Sait- il que le porteur d'or de Siyam S. dans cette mafia à la camerounaise au début de cette affaire en 2004 était un haut cadre du PAD habitant Bonaberi avant d'être jeter en prison et qui feu de tout bois afin que BOLUDA CAMEROUN déguisé sous le nom de BOLUDA FRANCE remporte l'AACIR du 02 juin 20?

Sait-il que ce même monsieur aujourd'hui à la tête de la RTC on ne sait par quelle alchimie avait manoeuvré en coulisses lors de l'évaluation des offres techniques, administratives et financières pour l'APIMI du13 sept 18 afin que BOLUDA FRANCE soit frauduleusement qualifié parce qu'il était le responsable chargé des toutes les activités concédées au PAD à cette époque avant d'être mi à la retraite. Sait il votre ami Rawul M. Ce "monsieur de Bonaberi" toujours lui, avait eu le culot de renvoyer les mauvaises notes obtenues par BOLUDA FRANCE à la commission de l'évaluation des offres afin de modifier les mauvaises notes de B.F. par des bonnes en usant de son influence?

Minlo est-il au courant que l'ancien responsable du personnel du PAD qui loge près du Club House à Bonanjo était la courroie de transmission dans les affaires louches entre JEAN MARC MICHEL Directeur de BOLUDA Cameroun depuis 16 ans et la haute hiérarchie du PAD de l'époque quand "monsieur de Bonaberi" était incarcéré à New Bell?

Monsieur Minlo sait-il que la convention de concession du remorquage signée en dec. 03 avait une durée de dix (10) ans en son article 4 alinéa 4.1? Mais curieusement elle a été prorogée a deux reprises. Une fois de cinq (5) ans par l'ancien DG le feu Etoundi avec les manoeuvrages souterraines de "monsieur de Bonaberi" qui beneficiait curieusement d'une confiance aveugle d'Etoundi malgré son séjour en prison.

QUELLE EST CETTE CONVENTION DE CONCESSION QUI BÉNÉFICIE D'UNE TACITE RECONDUCTION DE CINQ ANS SANS AUCUNE FORCE MAJEURE ET AUCUN ARTICLE NE LE PREVOIT DANS LE CONTRAT DE CONCESSION?.

La deuxième fois l'actuel DG a donné un avenant de 12 mois afin de finir le processus de désignation du nouveau concessionnaire depuis 16 ans on dirait des actionnaires légaux.

Parlant de cahier de charge de l'AACIR du 02 juin 20, il dit ceci en son article 20 alinéa 3 à propos des obligations des investissements du nouveau concessionnaire: L'achat de deux remorqueurs neufs et immatriculés au nom du concédant (PAD) dans un délais de 03 mois à compter de la date d'entrée en vigueur du contrat de concession. BOLUDA France ne fera jamais ce lourd investissement parce que depuis 16 ans il ne respecte pas le cahier des charges signé en déc 03 avec le PAD. La preuve aucun de ces remorqueurs actuel n'a moins de 45 ans d'âge et 30 TBP (Tonne Bollard Pull). comme exigé dans ledit cahier de charge. Tenez un peu:
- IROISE vieux de 50 ans a 21 TBP.

- ATTURI vieux de 52 ans a 29 TBP

- COCO vieux de 50 ans a 21 TBP .

Voilà autant de preuves que BOLUDA Cameroun a toujours fait dans le faux et la corruption pour se maintenir coûte que vaille au remorquage au port de Douala.

Nous vous répétons encore M Bertold que BOLUDA FRANCE n'est qu'un nom de façade. C'EST BEL ET BIEN BOLUDA CAMEROUN QUI EST DERRIÈRE AVEC LES MÊMES PERSONNES TAPIS DANS L'OMBRE QUI TIRENT LES FICELLES POUR NE PAS DIRE LES DIVIDENDES.

Nous, nous n'avons rien contre l'actuel exécutif du PAD et d'ailleurs nous en sommes très fiers même. Nous continuons seulement a attirer son attention sur le faux et usage de faux que l'entourage des différents Directeurs Généraux fait depuis 16 ans afin de continuer a se sucrer au détriment du Cameroun et de ses hauts intérêts sans parler le préjudices causées aux employés de BOLUDA CAMEROUN qui croupissent dans la misère tout en engraissant les voleurs a col blanc qui gravitent autour du remorquage à Douala.

Donc si la corruption et le trafic d'influence pour les intérêts égoïstes n'interviennaint pas BOLUDA France ne pouvait même pas figurer dans la liste des quatre pré- qualifiés pour la concession du remorquage au port de Douala Bonaberi publiée le 08 janvier 19.

Nous vous répétons encore fouillez bien. Pourquoi au remorquage c'est BOLUDA FRANCE qui a soumissionné et au lamanage c'est BOLUDA CAMEROUN associé à TSMC. Pourtant c'est BOLUDA CAMEROUN qui a fait et le remorquage et le lamanage pendant 16 ans à Douala.

BOLUDA FRANCE et BOLUDA CAMERON ont une même adresse, un même local qui tient lieu de bureaux à Douala, un même personnel et les mêmes vieux remorqueurs.

Demandez vous pourquoi BOLUDA CAMEROUN qui déclare à chaque fin d'exercice un bilan déficitaire depuis 16 ans et paradoxalement il insiste, persiste et signe même dans le faux et l'usage de faux pour rester en changeant de nom mais en gardant le même dirigeant J.M.M. imbu de sa personne et en conflit permanent avec ses employés devant les tribunaux de Douala. Ce JMM n'est qu'un pion que les Siyam et compagnie avaient placé a BOLUDA pour masquer leur forfaiture a l'époque.

Ce dernier est devenu milliardaire maintenant en navigant dans le faux et manoeuvre coûte que coûte pour ne pas aller en retraite malgré son âge avancé. Un personnage sulfureux doté d'une incompétence notoire, maître- chanteur et très habile dans les affaires louches. Posez vous la question pourquoi depuis 16 ans BOLUDA a l'exclusivité du remorquage au port de Douala et pourtant l'article 4 alinéa 4.2. de la Convention du remorquage ne lui donne cette exclusivité rien que pour les cinq (5) premières années de la concession.

Voilà autant des magouilles cachées qui profitent à une poignée de personnes cachées dans l'ombre et qui manoeuvrent à tout les prix afin de continuer à voler pour les quinze prochaines années.

Pour le moment nous nous retenons de vous envoyer les documents compromettants en attendant de voir votre attitude par rapport à ce dossier. Renseignez vous sur les caractéristiques techniques de remorqueurs et leurs âges qu'on utilise au Port Autonome d'Abidjan et au Port autonome de Dakar. Ces deux ports sont chapeautés par BOLUDA (le vrai, l'authentique) à Marseille en France.

Nous nous arrêtons là pour le moment

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter