Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 08Article 560876

General News of Tuesday, 8 December 2020

Source: Le Quotidien du 08 décembre 2020

Gouvernement: ces 4 ministres qui fêtent leur 16 anniversaire au même poste ce jour

Ils sont quatre, ces ministres qui, depuis le O8 décembre 2004 occupent chacun le même poste au sein de l’appareil gouvernemental. Il s’agit respectivement du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo, du Ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable, Hele Pierre , du Ministre du Commerce Luc Bienvenu Magloire Mbarga Atangana et du Ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation Madeleine Tchuinte.Les quatre ont eu comme Chef trois Premiers Ministres à savoir Chief Inoni Ephraïm de 2004 à 2009 ,Yang Philémon de 2009 et Chief Dr Dion Ngute depuis le 04 janvier 2019.De Kaele dans le Mayo-Kani à Bayangam dans le Koung-khi en passant par Ebolowa dans la Mvila et Mfou dans la Mefou-et-Afamba,ils sont nombreux en ce 08 décembre 2020 qui vont inscrire des messes pour non seulement célébrer cet anniversaire pour quatre mais aussi et surtout pour demander à Dieu de leur permettre de continuer à bénéficier de sa grâce et du pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat qui jusqu’ici les a maintenu au même poste .Loin d’elle de comptabiliser leurs actions encore moins de dresser le bilan à ce jour de leur séjour dans les départements ministériels à leur charge, la rédaction du journal Le Quotidien en relevant cette information concernant le maintien pendant près de deux décennies de ces pontes de la République aux mêmes fonctions, pose le problème de leur efficacité dont le premier handicap pourrait être la routine surtout lorsqu’on sait qu’ils ne bénéficient nullement d’un mandat électif .

En poste depuis des années, ces ministres résistent aux différents remaniements. A l’allure où souffle le vent du remaniement et du réaménagement ministériel au Cameroun, on serait tenté de se demander si certains sont moins chanceux que d’autres, car ne bénéficiant pas de la même longévité au sein du gouvernement. Le 04janvier 2019 alors que le Cameroun enregistrait son troisième Premier Ministre en quinze ans, le peuple a découvert que dans cet autre gouvernement se trouvaient des « inamovibles » du régime Biya qui n’ont pas bougé de leur poste ministériel depuis des décennies. Certains d’entre eux comptent seize ans au même poste ministériel malgré des frasques qui caractérisent généralement la gestion de leur département ministériel. Maintien au sérail qui relève d’un simple fait du hasard ou d’une récompense de Paul Biya à ses fidèles « créatures » ? Jacques Fame Ndongo, qui affirme le 07 avril 2010, à l’occasion de la deuxième réunion régionale des populations du Sud au titre des contributions financières pour la réussite du comice agro-pastoral d’Ebolowa : « Nous sommes tous des créatures ou des créations du président Paul Biya, c’est à lui que doit revenir toute la gloire dans tout ce que nous faisons. Personne d’entre nous n’est important, nous ne sommes que ses serviteurs, mieux, ses esclaves », doit sûrement ces 16 ans en qualité de Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur à sa « dévotion ». Le ministre de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable ,Hele Pierre en dehors de ses précédentes fonctions de Ministre de l’Education Nationale, Ministre de l’urbanisme et de l’Habitat, Ministre du Tourisme a également au compteur 16ans au même poste. Un membre du gouvernement très effacé et dont les activités au sein de ce département ministériel passent pratiquement inaperçues. Parmi les intouchables du gouvernement du 08 décembre 2004, on retrouve aussi Luc Bienvenu Magloire Mbarga Atangana le Ministre du Commerce et Madeleine Tchuinte le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.



A ce jour, au vu de l’actualité dans ces différents départements ministériels, chacun peut se faire une idée du fonctionnement de ceux-ci et en apporter l’appréciation qui est sienne. S’il est vrai que la nomination, le maintien ou le départ à un poste ministériel relève tout simplement du pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat, il n’en demeure pas moins que ne bénéficiant pas d’un mandat électif, ces personnalités de la République appelées à diriger des départements ministériels pourraient ne plus innover selon une certaine opinion.

Celle-ci pense d’ailleurs que pour plus d’efficacité, s’il faille les conserver aussi longtemps que possible au gouvernement ce qui d’ailleurs n’est pas proscrit, l’on pourrait plutôt leur permettre de mettre leurs expertises respectives au service de bien d’autres départements ministériels. Les enfants nés en 2004 pour la plupart sont en classe de première ou terminale, les plus intelligents ont emprunté le chemin de l’Université et n’ont connu que ces personnalités à ces postes. Efficace ou pas, ils sont nombreux ces Camerounais qui pensent qu’il n’est pas bon de mettre autant de temps à un même poste ministériel. Il serait important que ces ministres changent de portefeuilles question de rendre plus dynamiques et visibles leurs actions sur le terrain.