Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 28Article 583990

Actualités of Sunday, 28 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Gouvernance par le mensonge: le roi Sokoudjou met en garde le régime Biya

'Je prie les dieux de nos ancêtres qu'ils veillent sur notre pays' 'Je prie les dieux de nos ancêtres qu'ils veillent sur notre pays'

Dans son dominical message urbi et orbi, le roi Fo'o Sokoudjou Mpoda dénonce l'institutionnalisation du mensonge dans la gouvernance au Cameroun.

Ci-dessous l'intégralité du message

Quelqu'un cherche mon créateur qui m'a créé comme ça qu'il va le prendre ou?

Si je suis encore en haut ce matin comme ça, ce n'est pas parce-que je suis trop fort ou parce que je suis trop sage, c'est juste la volonté de mes ancêtres que je fais l'effort chaque jour d'écouter et de marcher comme ils me demandent. En dehors du bien et de la vérité, je ne connais pas l'autre. Je peux me tromper comme tout être humain peut cogner son pied, mais je ne sortirai jamais de la maison que je m'en vais gâter. Alors si c'est pour aller au champ du mensonge, ne me compter pas parmi parce que seule la vérité gouverne le monde.

Même lorsqu'on arrive à gouverner par le mensonge, ça nous rattrape toujours.

On a déjà tout posé sur ma tête ci dans ce pays, juste parce-que je pleure mon pays, ils m'ont effrayés avec la mort mais à tout moment mon créateur a parlé et a coupé ma part de tortue. Je n'ai jamais été dedans pour gâter et jusqu'aujourd'hui je dors sans dormir comme ça parce-que ma part de famine est que les cacas que j'ai mangés que les enfants que nous accouchons ne mangent plus les mêmes cacas demain.

Comme c'est devenu que si tu dis ce que certaines oreilles ne veulent pas entendre même si chacun voit avec ses propres yeux que c'est la réalité, si on n'enlève pas ta tête, on va te oindre avec la cendre et aller t'accompagner à la frontière du village là, mettons alors et acceptons que tout est bien même si on dort dans le noir et que les routes s'effondrent chaque jour. C'est notre qualité d'être bien.

Mais que chacun en chassant son ventre chasse aussi la tête du peuple.
Donc si quelqu'un écoute les pleurs et les cris du peuple et tend son oreille, on va seulement l'accrocher au bout du piquet? Ce pays nous appartient à nous tous, personne ne dormira dehors. Personne n'a intérêt à voir ce pays sombrer, il faut faire parler les enfants du pays. Le cours d'eau qui ne fait pas de bruit c'est le deuil. Chacun pleure le pays à sa manière, Je pleure les enfants qui sont là dehors à monter et à descendre sans savoir celui qu'ils attendent parce qu'on a traversé la rivière et couper le pont. Donc si c'est comme ça je deviens muet parce que mon ventre est rempli!!!!...je dors ma part de rêve que mon pays soit un pays où chacun mange jusqu'à être rassasié et dort un bon sommeil.

Quelqu'un ne peut pas porter le chant, chanter lui-même et répondre encore lui même jusqu'à dire que c'est sa chance. C'est celui qui est derrière qui observe si tu danse au rythme du tamtam et il faut même avoir un bon front pour qu'on attire ton attention sur tes mauvais pas de danse afin que tu t'améliores.

Tu danses mal, et tu veux obliger tout le monde à dire que tu danses bien.
C'est chacun qui choisit si oui ou non le rang de son deuil sera long et on pleure chacun comme on l'avait vu. Travail ta quantité quand dieu te donne la force, met la vérité dans ce que tu fais et pense à demain. Dieu voit comment chacun pleures son peuple parce qu’en réalité nous ne sommes là que pour garder le troupeau de quelqu'un. Si je suis Fo'o de Bamendjou aujourd'hui, c'est parce que mon père est mort en décembre 1952 et j'ai mangé sa maison en février 1953 je me dois de garder allumer la flamme jusqu'au jour où mes ancêtres me rappelleront car j'aurais des comptes à les rendre sur les enfants des poules qu'ils m'ont laissés de garder. Il y a la malédiction sur la tête de celui-là que la maison de quelqu'un disparait entre ses mains.

Je lance un coup de fusil sur la tête de tous ceux qui ont mis les supports sur le CHEPAN 2021, même comme c'est fini comme c'est fini la, laissons tout à "Dieu" et à nos ancêtres. L’année prochaine n'est que demain.
Avec le mauvais vent qui souffle dehors là, que personne ne jette son corps, en demandant aux dieux de nos ancêtres qu'ils nous tapent et jettent le bâton, aidons d'abord notre propre corps, soyons sincère envers nous-même et cessons de croire qu'on trompe Dieu. Qu'avons-nous fait à Dieu pour mériter un tel châtiment ? Il y a notre main sur ce qui nous arrive. Coupons déjà le torrent sur la maison en étant prudent et que ça attrape chacun que de dos. Et ceux-là que ce mauvais torrent a déjà emportés et qu'on a enterré comme des poules, confions les aux dieux de nos ancêtres et qu'ils sachent ou les mettre car ce sont eux le départ et le retour.

A certains de mes enfants qui ont la mémoire de leur père avec les cacas, je leur dit le caca de la maison ne sent jamais. Quelqu'un soit le problème, rentrez à la maison honorer la mémoire de votre père en vous parlant. On n'arrange jamais rien au marché et si tu pleures ta mère pour passer au marché, sache que tes ancêtres t'ont déjà lâché et que ton deuil n'est plus que le morceau.

Demandons aux dieux de nos ancêtres de mettre la main même sur la tête des mauvaises personnes, que rien s'est jamais gâtés jusqu'à dépasser qu'on arrange. Qu'ils trouvent le remède sur la maladie ci qui a jeté la folie dans la tête du monde entier. Acceptons aussi que nous nous sommes trompés de chemin et demandons pardon aux ancêtres.

Je salue tout le monde même ceux qui dorment seulement leur part de rêve que ma tête est coupé au sol. C'est dieu seul qui connait et rien d'autre qui a les dents.

Je prie les dieux de nos ancêtres qu'ils veillent sur notre pays, sur l'Afrique, sur le monde entier, nous pleurons comme ça et nous regardons la route pour les attendre. Que eux même ils se chargent à chaque moment d'aller au grenier trouvé de quoi laver les mains de tout chacun.

Fo'o Sokoudjou Mpoda ce 27 mars 2021

Rejoignez notre newsletter!