Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 04 12Article 588577

Actualités of Monday, 12 April 2021

Source: L'Avenir Hebdo

Gestion des fonds covid-19 : vers des arrestations spectaculaires au Cameroun

Les ministres à une réunion de travail Les ministres à une réunion de travail

C’est le titre de l’ouvrage que vient de publier Cédric Tchana aux éditions LUPEPPO.
‘avenir s’annonce sombre pour de nombreuses personnalités. L’opération épervierva à nouveau redéployer ses serres, en raison de la mauvaise gestion des fonds liés à l’épidémie à coronavirus. Face à la pression du Fonds monétaire international (Fmi), le président Paul Biya a dans un premier temps ordonné une mission de contrôle de la chambre des comptes de la cour suprême et du contrôle supérieur de l’état.

Le rapport rendu public par la chambre des comptes met en relief quelques manquements dans la gestion de ces fonds, non sanrindexer ouvertement certaines personnalités impliquées dans la chaîne de détournements. En clair, l’affaire porte en réalité sur la gestion des 180 milliards de Fcfa débloqués par le Fmi au profit du Gouvernement camerounais dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.



On se souvient que le conseil d’administration du Fonds monétaire international avait statué sur le dossier du Cameroun le 04 mai 2020 assorti d’un avis favorable pour le décaissement avec effet immédiat, d’une enveloppe de 135,56 milliards de Fcfa en vue de renforcer le plan de riposte contre la propagation du Covid-19.





Ce prêt était assorti de conditionnalités parmi lesquelles l’audit de la gestion de cet argent. Mais c’est la somme de 180 milliards de Fcfa qui sera débloquée par le gouvernement à titre de « Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions et ses répercussions économiques et sociales ».

A cela, on peut ajouter les dons mobilisés sur l’ensemble du territoire national. Selon nos sources, sur ces 180 milliards fcfa, plus de 131 milliards étaient destinés au fonctionnement.



Excédé par le comportement véreux de quelques-uns de ses collaborateurs, le chef de l’état, a ordonné des enquêtes judiciaires contre les personnes qui ont détourné de l’argent de la lutte contre le coronavirus, leurs coauteurs et leurs complices. L’information est contenue dans une lettre adressée par le secrétaire General de la présidence à l’intention du ministre d’état, ministre de la justice, garde des sceaux, Laurent ESSO.

« En vous faisant tenir ci-joint thermocopie du rapport de la chambre des comptes de la cour suprême, relatif à l’objet repris en marge, j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du chef de l’état, prescrivant l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs, et complices des cas de malversations financières y relevées », indique la note dont no1’ , avons eu copie.

Rappelons tout de même que dans le cadre de la répartition du Fonds spécial, le ministère de la santé publique était en tête des allocations avec 45,63 milliards de FCFA. Enveloppe qui a été bien gérée par le ministre Malachie Manaouda en à croire des informations concordantes. Plusieurs autres ministères ont reçu des dotations spéciales :



le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (26 milliards),

le ministère des enseignements secondaires (7milliards),

le ministère de l’éducation de base (6,5 milliards ),

le ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation (6,1 milliards),

le ministère de l’enseignement supérieur (6 milliards),

le ministère de l’Agriculture et du développement (6milliards),

le ministère de la défense ( 3 ,6 milliards),

la délégation générale à la sûreté nationale (3 milliards),

le ministère de la décentralisation et du développement local (2,5 milliards ),

le ministère des Pme ( 2 milliards),

le ministère de des pêches et des industries animales (2milliards) et

le ministère du tourisme et des loisirs (1,7 milliards).

En tout cas, les prochains jours s’annoncent rude pour les justiciables.

Rejoignez notre newsletter!