Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 01Article 538801

General News of Tuesday, 1 September 2020

Source: Cameroon Info

Gestion des fonds Covid: guerre ouverte entre Fame Ndongo et les recteurs des universités d'Etat

Cet argent, affecté dans le cadre de la lutte contre la pandémie, a plutôt été orienté pour l’acquisition de la fibre optique. Cette décision, les recteurs d’universités ne l’ont pas vraiment appréciée.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame Ndongo et les recteurs des huit universités publiques du pays ne s’accordent pas au sujet de la gestion des fonds destinés à la lutte contre le Coronavirus.

Ce département ministériel a en effet bénéficié récemment d’un décaissement de 2,5 milliards de FCFA du ministère des Finances, conformément à la répartition du budget COVID, effectuée par le Premier Ministre. Le nœud de la discorde, c’est que le ministre Fame Ndongo a décidé d’orienter l’utilisation de cette enveloppe pour l’acquisition de la fibre optique.

«Dans les arbitrages, on a estimé que cet argent était nécessaire pour la fibre optique. C’est pour cette raison que les 2,5 milliards de FCFA ont été envoyés à CAMTEL pour qu’on augmente le débit dans les universités d’Etat», informe une source au MINESUP.

La décision du ministre de l’Enseignement Supérieur a provoqué la contestation de la part des patrons des universités publiques. Très vite, certains ont soupçonné leur patron d’avoir perçu des rétrocommissions. Ces derniers ont en effet estimé que l’enveloppe de 2,5 milliards de FCFA était trop élevée pour l’achat de la fibre optique. Selon nos informations, ils ont proposé au ministre de couper la poire en deux: une moitié de l’argent pour l’acquisition de la fibre optique et l’autre moitié à reverser dans les universités qui ont des besoins.

Des accusations balayées d’un revers de la main par le MINESUP. «Si on veut les universités du 3è millénaire, cela passe par le numérique. On doit avoir la connexion H/24 dans nos universités et c’est à cela que s’attèle le ministre», dit-on.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter